Une campagne pour donner une image plus positive des soins palliatifs

Les trois fédérations belges des soins palliatifs lancent conjointement une campagne, intitulée « Bien plus que des soins ». Une approche palliative pourrait, selon elles, être envisagée pour près de 100.000 personnes par an en Belgique.

L’objectif est de donner une image plus positive des soins palliatifs. Les soins palliatifs améliorent considérablement la qualité de vie des patients et de leurs proches soulignent conjointement les fédérations bruxelloise, wallonne et flamande des soins palliatifs. L’étude PICT (Palliative Care Indicators Tool, soit un outil qui sert d’indicateur pour les soins palliatifs) montre que près de 20 % des patients hospitalisés et 15 % des résidents en maison de repos (et de soins) sont susceptibles d’en bénéficier mais qu’une grande partie d’entre eux n’ont pas accès à ce type de soins. Les trois fédérations souhaitent démontrer à travers cette campagne que les soins palliatifs ne sont pas synonymes de mort mais plutôt de qualité de vie.

Du personnel formé

La Belgique a la réputation d’avoir une bonne structure de soins palliatifs, plaçant le patient au centre du soin. Une étude récente classe la Belgique à la seconde place pour la qualité de ces soins. Cela s’explique notamment par la formation du personnel.

Des centres spécialisés en formation aux soins palliatifs et à l’accompagnement proposent des journées de formation, des journées spécifiques et des cycles de formations et de perfectionnement. Des niveaux de perfectionnement réservés exclusivement aux professionnels de la santé complètent l’offre des formations existantes.

Les centres s’appuient sur une équipe de formateurs qui approchent les différents thèmes proposés au moyen d’outils adaptés, souligne la Fédération wallonne des soins palliatifs. « Ces formateurs sont formés et expérimentés dans le sujet abordé et ont une expérience qui permet de faire émerger des réponses adaptées à chacun. »

6.775 Belges concernés

En 2018, 6.775 Belges ont séjourné dans un service de soins palliatifs. C’est ce qui ressort de statistiques fournis par le SPF Santé Publique. On comptait 3.517 hommes et 3.258 femmes. Ces chiffres sont stables, puisqu’on recensait 6.630 patients en 2013, et 6.869 en 2016.