Une île de l’Antarctique perd 20% de sa neige en dix jours

Ph. Twitter

L’île Eagle, située en Antarctique a perdu sa neige de façon spectaculaire en seulement dix jours au début du mois de février. La Nasa a publié des vues aériennes de cette zone qui a été touchée par une importante vague de chaleur assez inhabituelle.

Il s’agit là des jours les plus chauds jamais enregistrés sur le Continent  Blanc. L’agence spatiale internationale a dévoilé un communiqué dans lequel elle partage des vues aériennes de l’île Eagle, située sur la pointe nord de la péninsule Antarctique. La première image date du 4 février, tandis que la seconde a été capturée le 13 février. Entre les deux photos, à peu près 20% de l’accumulation saisonnière de neige sur l’île avait fondu, estime la Nasa.

Derrière cette fonte impressionnante se cache une période prolongée de températures au-dessus du point de congélation, comme l’explique le glaciologue Mauri Pelto, du Nichols College de Massachusetts. L’impact du réchauffement climatique sur le Continent Austral n’est plus à démontrer et les records de chaleur se multiplient, provoquant l’inquiétude des experts.

Des records à la pelle

Le 6 février dernier, la base argentine nommée Esperanza a enregistré une température de 18,3°, qui était environ donc similaire à celle qu’il faisait à Los Angeles au même moment, explique la Nasa. Il s’agissait d’un record, qui était avant détenu par une température de 17,5° qui avait été enregistrée il y a cinq ans, comme le relaie Huffington Post. Pourtant, l’agence spatiale déplore que ces records de chaleur soient devenus monnaie courante ces dernières années.

« Si vous pensez simplement à cet événement en février, ce n’est pas si important en soi », précise Mauri Pelto. « Ce qui est plus significatif, c’est que ces événements se produisent plus fréquemment », conclut le scientifique.