La Joconde en Rubik’s cube explose les records et se vend 480.000 €

AFP / F. Guillot

La Joconde en Rubik’s cube d’Invader, assemblée avec près de 300 Rubik’s Cubes, a été adjugée 480.200 € dimanche soir chez Artcurial, un record du monde pour la série de «tableaux objets» de l’artiste de rue, a annoncé la maison d’enchères.

«Rubik Mona Lisa», réalisée en 2005, a multiplié par quatre son estimation (entre 120.000 et 150.000 €) lors d’une vente consacrée à l’art urbain à la maison Artcurial aux Champs-Elysées à Paris, qui a dispersé plusieurs oeuvres de grands street artistes contemporains.

La Joconde en Rubik’s cube, qui réinterprète à l’ère moderne le célèbre tableau de Léonard de Vinci, est entièrement composée avec ces cubes magiques 3D, objet emblématique des années 80.

Un artiste à la renommée internationale

Invader, de son vrai nom Franck Slama, s’est fait connaître avec ses «invasions» dans les rues de plus de 65 villes dans 33 pays. Il a même donné un nom à un courant caractérisant ses œuvres «tableaux-objets »: le «Rubikcubisme». «Rubik Mona Lisa» deviendra la première pièce d’une nouvelle série revisitant les plus grands tableaux de l’histoire de l’art: les «Rubik Master Pieces».

Du Déjeuner sur l’Herbe d’Edouard Manet à l’Origine du Monde de Gustave Courbet, Invader a déjà reproduit diverses oeuvres picturales en Rubik’s cube. Depuis 2005, de nombreuses expositions ont été consacrées à l’artiste urbain.