Des voleurs dérobent 6.000 masques empêchant la propagation du coronavirus

AFP / C. Triballeau

Des voleurs ont dérobé environ 6.000 masques dans un hôpital situé dans la ville japonaise de Kobe alors que le pays fait face à une pénurie d’équipements de protection pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Les masques dérobés se trouvaient dans un entrepôt de la Croix-Rouge japonaise. « Nous avons encore un grand nombre de masques, assez en tout cas pour poursuivre nos opérations quotidiennes », a assuré un employé de l’hôpital, tout en qualifiant de regrettable un tel méfait. La police présume que les voleurs vont essayer de vendre ces masques au prix fort.

Des masques en pénurie

Dans plusieurs pays asiatiques, dont le Japon, le stock de masques est épuisé. Il y a également un manque d’équipements de protection individuelle, comme des blouses, des visières faciales, des lunettes et des gants.

Lundi, deux hommes avaient été arrêtés à Hong Kong, soupçonnés d’avoir braqué un livreur pour lui dérober des centaines de rouleaux de papier toilette, un bien également menacé de pénurie depuis l’apparition du nouveau coronavirus.

Le coronavirus est apparu fin de l’année dernière dans la province chinoise de Hubei. Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale est monté à 1.868 personnes rien qu’en Chine tandis que 72.436 autres ont été contaminées par le virus dans le pays.