[Test] Dreams, la nouvelle pépite de Media Molecule sur PS4

Près de cinq ans après son annonce officielle, Dreams débarque enfin sur PS4. Nous avons testé cette expérience unique dans laquelle chaque idée, qui peut être tout et n’importe quoi, peut devenir réalité.

Première exclusivité PS4 de l’année, Dreams est le nouveau jeu de Media Molecule, le studio à l’origine de jeux très attachants et créatifs comme LittleBigPlanet and Tearaway. S’il conserve la patte et la magie des précédents titres du studio anglais, Dreams est très différent. D’ailleurs, Sony ne le considère pas comme un jeu, mais comme un service et un réseau social en constante évolution et dans lequel les joueurs peuvent créer leurs propres rêves.

S’il est possible d’utiliser les deux sticks de la DualShock 4, Dreams a été conçu pour être utilisé avec le détecteur de mouvements intégré dans la manette de la PS4. On vous conseille d’utiliser cette fonctionnalité via la manette ou même avec les PS Move qui sont eux aussi compatibles. Après avoir appris les bases, le joueur peut choisir de créer ou de jouer.

Explorateur…

En choisissant « Jouer », on se retrouve dans un menu compilant des dizaines de créations, classées en fonction des votes des joueurs ou des récompenses qu’elles ont reçues. On vous conseille de commencer par « Le Rêve d’Art ». Cette aventure a entièrement été créée dans Dreams par les équipes de Media Molecule. Elle montre, de manière très impressionnante, ce qu’il est possible de faire dans le jeu. En réalité, c’est également un vrai jeu à part entière qui vous fera vivre une aventure sympathique de trois petites heures mélangeant éléments de Point’n’Click et de jeu de plateforme.

Ensuite, direction les créations des autres joueurs et là encore, le niveau est déjà très impressionnant. Il y en a vraiment pour tous les goûts : jeux de course, de plateforme, expériences narratives ou jeu de mini-golf. Ces jeux se déroulent dans des environnements uniques et créés de toute pièce par d’autres joueurs. Certains membres de la communauté Dreams ont déjà recréé l’univers de Fallout 4 ou celui de LittleBigPlanet. Le résultat est incroyable et ce n’est que le début.

Toutes les expériences ne sont pas jouables. Dans la catégorie « vitrine », des utilisateurs exposent leurs créations les plus folles comme la reconstitution d’un vaisseau spatial futuriste qu’on peut visiter. Il existe aussi des courts-métrages d’animation. C’est difficile à imaginer mais tout est réellement possible dans Dreams. Et si vous n’avez pas l’âme d’un créateur, Dreams vaut le coup rien que pour découvrir et tester les créations des autres, tant le niveau est bluffant et les possibilités infinies. Cerise sur le gâteau : ces créations ne doivent pas être téléchargées et elles se lancent instantanément.

… ou créateur

Dans Dreams, vous pouvez être un explorateur mais également un créateur. Malgré l’accompagnement du joueur dans une multitude de petits tutoriels, la création est loin d’être évidente. Contrairement au jeu, on conseillera même de désactiver la détection de mouvements pour plus de précision. Néanmoins, pour celles et ceux qui ont des idées ainsi que le talent et la patience de les créer, Dreams offre un support incroyable. À noter qu’en fonction de votre spécialité (graphisme, animation, musique,…), il est possible de s’associer avec d’autres joueurs pour travailler sur une même création.

Notre verdict

Dreams s’est fait attendre mais l’attente en valait la peine. Media Molecule livre une œuvre singulière d’une créativité folle. Avec beaucoup de talent, chaque rêve peut devenir réalité et quelques jours après sa sortie, Dreams regorge déjà de petites pépites incroyables créées par la communauté. L’avenir de Dreams s’annonce radieux. Que vous soyez plutôt « explorateur » ou « créateur », il mérite le coup d’œil et s’il vous fallait un dernier argument pour vous convaincre, sachez qu’il est vendu moins de 40 €.

Découvrez la bande-annonce de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Dreams
SOURCEThomas Wallemacq