Son date Tinder l’entraîne dans le braquage d’une banque

AFP / M. Bureau

C’est probablement le pire rendez-vous galant de l’histoire. Une jeune femme s’est retrouvée, sans le vouloir, complice d’un braquage de banque orchestré par son « date » Tinder.

Tout le monde se souvient du pire rendez-vous galant qu’il ait connu. Sans aucun doute, cette jeune femme se rappellera toute sa vie du sien.

Après avoir discuté avec Christopher via Tinder, cette Américaine décide finalement de le rencontrer. Elle passe le chercher chez lui, en voiture, rapporte CNN. Après avoir roulé une bonne demi-heure dans le Massachusetts, il lui demande de s’arrêter. Alors qu’ils approchaient d’une banque, rien ne lui indiquait qu’elle aurait dû se méfier…

Complice sans le vouloir

Une fois la voiture à l’arrêt, il sort soudainement et la jeune femme se retrouve seule quelques instants. Il revient en courant, transpirant, une arme dans une main et 1.000$ en cash dans l’autre. « Fonce, put*** ! » lui ordonne-t-il, en le menaçant avec son arme.

Elle expliquera à la police qu’elle  «a paniqué » et donc fait ce qu’il exigeait… dans un premier temps. Une fois qu’elle s’est retrouvée prise en chasse par les voitures de police, elle a arrêté son véhicule et en est tout de suite sortie. Christopher, lui, est resté à l’intérieur et a tenté de fuir la police, sans succès. Il s’est finalement fait rattraper par les agents.

Les faits se sont déroulés en 2016 et le procès s’est déroulé la semaine dernière. Le trentenaire a été condamné à cinq années de prison. Heureusement pour la jeune femme, celle-ci a été déclarée non-coupable. « Le pire rendez-vous de l’histoire » a été considéré comme étant une « punition suffisante » pour la complice involontaire.