Le témoignage choquant d’un pédophile à la télévision néerlandaise

Capture Twitter

Jeudi soir, la télévision néerlandophone diffusait le témoignage de Nelson, pédophile et pédo-activiste. Ces déclarations ont indigné le public néerlandais et suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

La chaine publique néerlandaise NPO2 consacrait, jeudi soir, un reportage à Nelson, pédophile assumé qui s’est exprimé sans filtre. Le journaliste Danny Ghosen, qui a mené l’interview, a partagé des extraits de celui-ci sur les réseaux. Ce témoignage glaçant a particulièrement choqué téléspectateurs et internautes.

L’homme a créé son propre parti politique, rapporte Het Laatste Nieuws. Il veut changer la loi pour « plus de compréhension et de liberté pour les enfants et les pédophiles ». Autrement dit, il souhaite légaliser les relations sexuelles avec des enfants, estimant que cela rendrait la société « meilleure et plus sûre ».

« Ce qui me préoccupe surtout, c’est que les parents ne régissent qu’avec agressivité », explique Nelson. Il ne comprend pas pourquoi les pédophiles sont considérés comme des êtres dangereux. Et lorsque le journaliste l’interroge sur les traumatismes que de tels actes laissent aux enfants, il répond « peut-être en cas d’abus… Mais ça, ça n’a rien à voir avec moi ».

« Un enfant de 2 ans est assez grand pour savoir ce qu’il veut »

Sur la question du consentement. Danny Ghosen soulève que l’on est trop jeune à 2 ou 3 ans pour décider si l’on souhaite avoir une relation sexuelle, et encore moins avec un adulte. « Le sexe n’est pas quelque chose d’étrange », répond Nelson, « même avec les enfants ».

« Un enfant de deux ou trois ans est suffisamment développé pour décider s’il veut manger une glace ou s’il veut aller à la plaine de jeu », poursuit le pédophile. « Je pense que c’est tout à fait comparable ».

Les internautes indignés

Le reportage a suscité beaucoup de réactions et d’indignation sur les réseaux sociaux. Parmi les nombreuses menaces et insultes, certains internautes ont félicité le journaliste d’avoir osé ce dialogue. Plusieurs soulignent en outre que l’utilité de la diffusion d’un tel témoignage. « C’est littéralement horrible, mais c’est peut-être mieux que nous sachions quel genre d’êtres se promènent sur cette terre », écrit une internaute. « C’est une bonne chose de montrer que de tels prédateurs existent, écrit un autre, « ce problème est plus large que ce que nous le pensons ».

D’autres, ont critiqué le journaliste et la chaine publique pour avoir « accordé une telle tribune à cet homme ».