William, 7 ans, reçoit une médaille après avoir sauvé sa grand-mère

Ph. capture d'écran TF1

Un petit garçon de 7 ans a fait preuve d’un grand sang-froid lorsque sa grand-mère a été victime d’un infarctus. Il a appelé les secours et a su garder son calme pour la sauver.

Le 29 janvier dernier, alors qu’il dormait chez sa grande-mère à Mantes-la-Ville près de Paris, William est réveillé par ses cris. La dame de 68 ans tombe devant lui, victime d’un malaise cardiaque. “Elle avait la main sur le cœur et disait ‘ah, j’ai mal, j’ai mal’. Après, elle est tombée sur le lit. J’ai couru vers l’entrée où il y avait le téléphone, et j’ai fait le 18. Ensuite, je suis revenu dans la chambre. Je suis resté assis à côté d’elle et je parlais aux pompiers”, explique William à TF1.

William garde son calme et donne des explications très claires, notamment l’adresse de l’appartement et le code de l’immeuble. Mais les pompiers n’arrivent pas à ouvrir la porte blindée de l’appartement. “J’ai ouvert la fenêtre et un pompier est rentré”, indique le garçon de 7 ans.

Une médaille “de la sécurité publique”

Grâce à son sang-froid, William a permis aux secours d’intervenir rapidement et de sauver sa grand-mère, qui est désormais en convalescence. “Je suis très fière, parce qu’il a sauvé la vie de ma maman et celle de sa mamie”, confie la mère de William. Sa grand-mère, reconnaissante, dit qu’elle a deux héros, son petit-fils et les médecins qui l’ont secourue.

Le jeune garçon a été reçu au commissariat de Mantes-la-Ville. La police nationale lui a décerné la médaille “de la sécurité publique” pour son geste héroïque. “On a été à la fois épatés et émus, parce qu’il est nécessaire dès le plus jeune âge de prodiguer aux jeunes enfants les bons réflexes: il faut maîtriser et connaître les numéros d’urgence”, a déclaré Arnaud Verhille, commissionnaire divisionnaire.

Quant à William, cet épisode marquant a fait naître en lui une vocation : “Je veux devenir policier, pompier ou médecin, parce qu’on sauve la vie”, a-t-il confié.