Le coronavirus pourrait tuer 45 millions de personnes et infecter 60% de la population

AFP / P. Fong

Des experts chinois affirment que le coronavirus pourrait devenir une plus grande menace que le terrorisme. Au total, ce sont près de 45 millions de personnes qui pourraient mourir de ce virus, tandis que 60% de la population mondiale pourrait être infectée. 

Le professeur Gabriel Leung, responsable de la santé publique à l’université de Hong Kong a lancé un avertissement à l’entièreté des experts mondiaux à propos du coronavirus, affirmant que ce que l’on vit pour le moment n’est que la partie émergée de l’iceberg. Cette alerte survient après que l’OMS a affirmé que le virus, officiellement appelé COVID-19, était « le pire ennemi imaginable », et qu’il pourrait devenir une plus grande menace que le terrorisme.

L’OMS demande aussi au monde de se réveiller et de décupler les efforts pour empêcher le virus de se propager, ce dernier ayant déjà contaminé 44.600 personnes et causant au moins 1.100 décès. D’après le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, cela prendre 18 mois avant de développer un vaccin: « C’est un processus plus compliqué. Pour être franc, un virus est plus efficace pour créer des bouleversements politiques, sociaux et économiques que n’importe quelle attaque terroriste. »

Des prévisions très alarmantes

Si l’on en croit les chiffres actuels, la population mondiale contient plus de 7 milliards d’humains à travers le monde. Le virus pourrait infecter au moins 4 milliards de personnes et, avec un taux de mortalité à 1%, ce sont potentiellement 45 millions de victimes que le coronavirus pourrait faire.

Le professeur Leung, qui a joué un rôle crucial dans les recherches sur la crise du SRAS entre 2002 et 2003, avait déjà averti en janvier que la Chine était sur le point de subir une épidémie.