À 112 ans, il devient le doyen de l’humanité

AFP Photo

L’homme le plus âgé du monde est un Japonais de 112 ans, selon le Guinness World Records, qui lui a décerné un certificat officiel mercredi. Chitetsu Watanabe succède à un compatriote, Masazo Nonaka, décédé le 20 janvier dernier à l’âge de 113 ans.

Pour Chitetsu Watanabe, le secret de sa longévité tient au fait de «ne jamais se fâcher et garder le sourire», avait-il confié à la presse locale l’année dernière. Né le 5 mars 1907, il a étudié l’agriculture, travaillé dans l’industrie sucrière à Taiwan et servi dans l’armée japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale. Après le conflit, il est rentré à Niigata, sa ville natale, où il a exercé le métier de fonctionnaire jusqu’à sa retraite.

Un arrière-arrière-petit-enfant

Le centenaire, qui vit dans une maison de repos, a cinq enfants, 12 petits-enfants, 16 arrière-petits-enfants et un arrière-arrière-petit-enfant, selon l’agence de presse japonaise Kyodo News.

Le Japon détient un nombre record de centenaires. Plus de 70.000 personnes, dont près de 90% sont des femmes, y comptent plus d’un siècle d’existence. La doyenne de l’humanité, Kane Tanaka, y a également célébré ses 117 ans en janvier dernier.