Dix idées reçues sur notre santé

Ph. AleksandarNakic / Istock.com

Notre perception de la santé est souvent une collection d’adages, de proverbes, de conseils de grand-mère et d’idées reçues. Mais ces phrases toutes faites que l’on entend tous depuis notre enfance ont-elles un fond de vérité? Nous commençons notre série par dix questions fondamentales.

L’ail est-il bon pour le cœur?

Vrai. L’ail a bien un effet sur le système cardio-vasculaire. Et cela se sait depuis l’Égypte des pharaons. Il fait baisser le mauvais cholestérol et les triglycérides sanguins et fluidifie le sang réduisant le risque de formation de caillots. À condition toutefois d’en manger régulièrement et non une fois de temps en temps.

Un manque de calcium provoque-t-il des taches blanches sur les ongles?

Faux. Un ongle est composé de couches superposées de kératine. Une tache blanche est donc un traumatisme sur la matrice de l’ongle ou une mauvaise superposition qui entraîne des troubles de la kératinisation. Les personnes qui rongent leurs ongles peuvent en avoir plus. Ce n’est donc pas le lait qui va changer quoi que ce soit. Par contre, l’ongle peut très clairement révéler certaines maladies.

La masturbation rend-elle sourd?

Faux. Cette grande question qui nous a tous marqués durant l’adolescence n’est qu’une vieille rumeur qui date de cette époque durant laquelle cette pratique n’était pas bien vue voire interdite. La morale a puisé, au départ, dans un ouvrage du médecin suisse Samuel Auguste Tissot qui, en 1764, a rédigé un ouvrage dont le titre en dit long «L’onanisme, dissertation sur les maladies produites par la masturbation». Mais votre appareil génital n’est pas relié à votre système auditif.

L’alcool, c’est aphrodisiaque

Vrai et faux. À petite dose, l’alcool peut certes avoir un effet désinhibant et permettre d’être un peu plus entreprenant. Mais il n’en est pas aphrodisiaque pour autant. Au contraire, à dose plus forte, il peut avoir des effets sédatifs. Le «Petit Larousse de la sexualité» nous explique ainsi que jusqu’à trois verres, il provoque une légère euphorie qui peut faciliter l’érection. Mais, plus on boit, plus on retardera l’éjaculation jusqu’à l’empêcher totalement.

De l’arthrose quand on fait craquer ses articulations?

Faux. Il a même fallu près de 50 ans au docteur Donald Ungery pour arriver à cette conclusion. Durant un demi-siècle, il a en effet fait craquer deux fois par jour sa main gauche sans le faire avec la droite pour voir s’il y avait une différence, pour au final découvrir que non. Ce qui lui a valu d’ailleurs un prix Ig Nobel de médecine, qui récompense des recherches improbables. En 2011, une étude plus poussée a permis de valider la chose. En fait, nos articulations sont lubrifiées par le liquide synovial, qui est rempli de petites bulles de gaz. Ce sont celles-ci qui, en éclatant, produisent ce fameux bruit qui irrite tant les gens.

Les antibiotiques fatiguent-ils?

Un peu vrai, mais cela tient plus du constat que de la vérité scientifique. Si la fatigue est souvent mentionnée dans les notices, il est difficile de voir clairement la différence entre celle provoquée par l’infection de celle induite par le traitement. On sait toutefois que les antibiotiques agissent sur la flore intestinale en la perturbant, ce qui peut augmenter cette sensation. Ils peuvent provoquer des diarrhées, ainsi que des pertes d’eau et de sels, ce qui provoque des baisses de tension.

Peut-on vraiment dire ‘Qui dort dîne’?

Faux. Cet adage remonte au Moyen Âge et a encore largement cours de nos jours. À l’époque, il avait une autre signification, c’était surtout une mise en garde des aubergistes qui prévenaient que ceux qui dormaient devaient également s’acquitter d’un souper. Mais une bonne nuit n’apporte aucun bénéfice nutritif. Au contraire, les corps continuent de brûler des calories pour maintenir les fonctions vitales et cérébrales. Par contre, l’adage selon lequel il faut dîner comme un prince et souper comme un mendiant reste valable pour une grande majorité des nutritionnistes.

Le phosphore est-il bon pour la mémoire?

Faux. Si le poisson est une bonne source de phosphore, il n’en contient pas plus que des légumineuses ou du fromage. De plus, ce n’est pas grâce à cet élément que l’on active sa cervelle, mais bien par les oméga-3, ces acides gras essentiels que l’on trouve en masse dans le poisson, ainsi que dans les coquillages et les crustacés. Le phosphore, quant à lui, s’occupera de la solidité de vos os et de vos dents, tout en jouant un rôle dans la constitution des cellules.

La santé du bébé dépend-elle de l’âge du père?

Vrai. En 2016, une étude américaine parue dans le British Medical Journal a démontré le fait que les pères de plus de 45 ans donnaient des bébés en moins bonne santé. Ils ont d’ailleurs 14% de chances en plus de donner naissance à un enfant prématuré et 18% de risques supplémentaires de ne pas naître de façon naturelle. La mère peut même être impactée pendant la grossesse puisque le diabète est 34% plus risqué pour les femmes dont le partenaire est dans une tranche d’âge élevée. Les spermatozoïdes baissent en effet en qualité.

Les problèmes donnent-ils des cheveux blancs?

Peut-être. On a en effet constaté chez la souris qu’une hormone du stress pouvait être impliquée dans la migration des cellules qui pigmentent les poils. Mais aucune étude n’a pu encore démontrer que le stress induisait des cheveux blancs chez l’homme. S’ils apparaissent de façon précoce, c’est la génétique qui serait en cause. Pour le reste, c’est un phénomène propre au vieillissement.

(pj)