Enceinte de son petit ami de 10 ans, elle devient influenceuse

Ph. Instagram

Sa grossesse, à 13 ans à peine, avait fait le buzz. Future maman, la (très) jeune Daria Sudnishnikova a décidé de partager son étonnante histoire au monde entier en devenant influenceuse. L’adolescente russe espère ainsi pouvoir gagner sa vie en racontant son incroyable grossesse sur les réseaux sociaux.

Après avoir annoncé que son petit ami de 10 ans, Ivan, l’avait mise enceinte, Daria a vu son nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux exploser. Elle totalise désormais près de 80.000 abonnés sur Instagram, qui suivent sa vie d’adolescente pas comme les autres.

D’après des médias locaux, la jeune fille tenterait aujourd’hui de monnayer ses comptes sur Instagram et Tik Tok. Elle souhaite profiter de son improbable grossesse pour travailler avec des marques en tant qu’influenceuse, et ainsi, gagner sa vie.

Elle serait tombée enceinte lorsqu’elle n’avait que 13 ans, rapporte le Mirror, et vient de fêter ses 14 printemps.

Papa à 10 ans ?

Ivan, son petit ami de 10 ans, assure l’avoir mise enceinte. Les médecins sont sceptiques, pourtant, quant à sa capacité à procréer, rapporte le Sun. Le médecin qui l’a examiné le juge « sexuellement trop immature pour produire du sperme ». Selon lui, l’enfant n’est pas le père.

« Il ne peut pas y avoir de cellules productrices de sperme. Il est toujours un enfant », assure le Dr Evgeny Grekov, urologue. « Il n’y a même pas de testostérone, et il a toujours des organes génitaux enfantins » ajoute-t-il. « Sa puberté n’a pas encore commencé… Donc nous avons beaucoup de questions. »

Daria certifie pourtant qu’elle n’a connu aucun autre partenaire. Et le psychologue qui la suit la croit.

Soutien des parents

Le jeune couple vit dans la ville sibérienne de Zheleznogorsk, et sont soutenus par leurs parents.

La maman de Daria, Elena, est atteinte d’un cancer en phase terminale. Mais elle se dit prête à se battre pour être aux côtés de sa fille et du bébé. « Au début, nous pensions qu’elle avait une intoxication alimentaire », raconte-t-elle. « Mais petit à petit, nous avons réalisé que ce qui se passait n’avait rien à voir avec son estomac. Nous avons ensuite acheté un test de grossesse et il s’est révélé positif ».

Malgré l’âge de sa fille, Elena n’a jamais envisagé l’avortement, ajoute-t-elle.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#даша #беременнав13 #беременная #беременность

Une publication partagée par Даша Суднишникова (@18_uverdig_iv18_) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Даша Суднишникова (@18_uverdig_iv18_) le