Le vent fait tomber une partie du mur entre le Mexique et les USA

STR / AFP

Dans la ville californienne de Calexico, des vents violents ont abattu certaines des nouvelles parties du mur entre le Mexique et les États-Unis.

C’est avec ce « magnifique mur » que le président américain Donald Trump compte arrêter les migrants à la frontière mexicaine. Aujourd’hui pourtant, des vents violents ont abattu certaines des nouvelles parties de l’ouvrage, dans la ville californienne de Calexico.

Le béton n’était pas complètement sec

Les panneaux d’acier sont tombés sur des arbres, de l’autre côté de la frontière à Mexicali. Selon les médias locaux, le béton dans lequel les panneaux étaient ancrés n’était pas encore complètement sec.

Les panneaux qui sont tombés devaient remplacer des parties déjà existantes du mur. Dans les zones frontalières urbaines telles que Calexico-Mexicali ou San Diego-Tijuana, il existait déjà de solides cloisons bien avant l’élection de Donald Trump, tandis que dans les zones désertiques peu peuplées, la frontière est souvent encore ouverte.

STR / AFP

CNN rapporte que la Maison Blanche a insisté pour décrire les travaux de construction à la frontière avec le Mexique comme un « nouveau mur ». « Le président est soumis à de fortes pressions pour qu’il tienne ses promesses électorales », a déclaré un ancien fonctionnaire du gouvernement, cité par la chaîne de télévision américaine.