PHOTOS. Une église abandonnée aux mains des satanistes au Royaume-Uni

Ph. Twitter

L’église de St Botolph, abandonnée depuis 40 ans, est le théâtre de rites satanistes depuis quelques temps, au grand dam des habitants de Skidbrooke, dans l’est de l’Angleterre. Des carcasses d’animaux, des symboles satanistes ou des tables de ouija y sont régulièrement retrouvés. 

Depuis les années 70, l’église de St Botolph, qui date du 13e siècle, est connue comme « l’église du Démon » et pour cause. De nombreux phénomènes paranormaux (silhouettes spectrales, lumières étranges, bruits de tempête par temps calme, …) y ont été observés et elle est donc tout naturellement devenue un repaire de satanistes.

Un manège qui n’inquiète pas l’Eglise

Ceux-ci se retrouvent donc régulièrement dans l’église pour se livrer à des rites occultes, notamment en sacrifiant des animaux, en peignant des symboles sataniques, ou en dégradant des sépultures. « Ils tranchent la gorge d’ani­maux et jouent avec des planches Ouija », raconte un fermier local, Martin Chapman, au Telegraph.

Celui-ci explique d’ailleurs qu’il est régulièrement contraint de passer derrière eux pour nettoyer les dégâts. D’après lui, il s’agit essentiellement de groupes de femmes qui apportent des poulets avant de répandre leur sang sur les murs de l’édifice.

Néanmoins, l’Eglise d’Angleterre ne s’inquiète pas des événements qui se déroulent dans l’église de Skidbrooke et maintiennent que le caractère sacré du bâtiment est plus fort que le reste. « La bénédiction de Dieu est plus forte que toute malédiction, et la lumière plus puissante que les ténèbres », a déclaré l’Archidiacre Justine Allain Chapman.