Des scientifiques recréent la voix d’une… momie

Photo YouTube

La technologie moderne a littéralement fait parler un prêtre égyptien momifié il y a près de 3.000 ans, selon le Daily Mail. 

Les restes de Nesyamun, un prêtre à l’époque du pharaon Ramsès XI, ont en effet été si bien préservés que les scientifiques ont pu modéliser sa gorge, sa bouche et son larynx à l’aide d’un scanner au Leeds General Infirmary.

Ils ont ensuite recréé l’ensemble à l’aide de l’impression 3D, ce qui a montré que son larynx était plus petit que celui d’un homme moderne. Ils pensent dès lors que sa voix devait être relativement aiguë. Les Egyptiens de l’époque ne mesuraient en effet que 1,52 m à 1, 65 m en moyenne.

Cet homme, qui travaillait comme scribe et prêtre au temple de Karnak, avait sa langue qui sortait, ce qui laisse à penser qu’il est mort, dans la cinquantaine, d’un empoisonnement ou d’une piqûre d’abeille sur sa langue.

Le larynx électronique remodelé est similaire à ceux utilisés en médecine moderne pour rendre la parole aux personnes qui ont perdu la voix.

Le résultat est un seul son de voyelle, mais les experts espèrent parvenir à des phrases au cours des deux prochaines années.

(Voir la vidéo sur mobile)

« Cette innovante collaboration interdisciplinaire nous a donné l’occasion unique d’entendre le son d’une personne décédée depuis longtemps grâce à leur préservation des tissus mous combinée à de nouveaux développements technologiques », a expliqué le professeur Joann Fletcher, du département d’archéologie de l’Université de York.