Un projet hydraulique colossal interrompu en RDC

Un projet hydraulique colossal interrompu en RDC

MATADI Le projet de construction d’un gigantesque réseau hydraulique au Congo, qui serait le plus important d’Afrique australe, se trouve sur une voie de garage. L’entreprise espagnole ACS s’est retirée du consortium en charge du chantier, a-t-elle confirmé hier. Le barrage Grand Inga, projet hydroélectrique sur le fleuve Congo en République démocratique du Congo, doit s’établir aux chutes d’Inga. Il devrait générer 40.000 MW, ce qui en ferait l’un des plus puissants au monde. Inga III, d’une capacité de 11.000 MW, est le nœud qui doit relier les réseaux de la RDC, de la Namibie, de l’Angola, du Botswana et de l’Afrique du Sud. Le projet est cependant à l’arrêt. ACS a fait part de son retrait après l’annonce du président congolais Félix Tshisekedi selon laquelle il envisage un développement moins important que son prédécesseur Joseph Kabila. Une autre entreprise espagnole, AEE Power Holdings, et la chinoise Three Gorges Corp. font aussi partie du consortium.

Source: Belga