La baisse des vols de câbles a eu un impact positif sur la ponctualité

Belga / O. Vin

L’an dernier, 203 faits de vols de câbles ont eu un impact sur le trafic ferroviaire, indique vendredi Infrabel, le gestionnaire de réseau. Il s’agit d’une baisse de 35,5% de ce type de délit par rapport à 2018 (315 faits).

En 2019, 62% des vols de câbles ont eu lieu en Wallonie, 29,5% en Flandre et 8,5% en région de Bruxelles-capitale. Les provinces de Hainaut (57 faits sur une dizaine de lignes), de Liège et la région de Louvain sont les arrondissements judiciaires où on recense le plus de faits.

Impact sur la ponctualité

Les conséquences sur la ponctualité des trains suit la même tendance: là où elle atteignait 2h22 de retard/jour en 2018, elle est descendue à 42min/jour en 2019.

L’analyse démontre encore que ce sont surtout les lignes à grande vitesse qui sont la cible de ces vols. Les lignes Bruxelles-Louvain-Liège et Liège-frontière allemande sont particulièrement «populaires». Près d’un vol de câbles sur trois se produit sur une de ces deux lignes. Compte tenu des méthodes employées par les voleurs, il semble qu’il s’agisse essentiellement d’actions menées par des professionnels, avance encore Infrabel.

Infrabel est membre de la plateforme Belgian Civil Drone Council dont le but est de faire adapter le cadre législatif afin que le gestionnaire de réseau puisse utiliser des drones pour surveiller l’infrastructure.