Six mois de prison ferme pour avoir tué un chien

Ph. Pexels

Un jeune homme a été condamné en région parisienne à un an de prison, dont six mois ferme, pour avoir poignardé et tué, par vengeance, un chien tenu en laisse par sa maîtresse.

Le 8 janvier, une mère de famille promenait sa chienne Ginger, un malinois de huit ans tenu en laisse, à Bonneuil-sur-Marne, lorsqu’un homme encagoulé est venu asséner un coup de couteau au flanc de l’animal qui s’est effondré et est mort quelques minutes plus tard. «Tuer le chien de quelqu’un pour se venger, c’est commettre une violence sur son maître. C’est ce qu’ont considéré les juges du tribunal correctionnel de Créteil qui ont condamné le jeune homme de 22 ans à un an de prison dont six mois ferme», explique Patrice Grillon, avocat au barreau de Paris qui défendait les associations de défense animale et la propriétaire du chien.

Selon Le Parisien, le jeune homme voulait se venger de cette femme qui lui aurait fait des remarques alors qu’il squattait le hall de son immeuble, exaspérant tous les locataires. Les habitants de l’immeuble accusent la bande de jeunes d’y faire du trafic de stupéfiants. L’agresseur a été reconnu par la victime malgré sa cagoule.

L’avocat s’est «félicité» de cette peine. Le prévenu a également été condamné à verser 3.000 € de dommages et intérêts à la propriétaire, a ajouté Me Grillon. Il a plaidé «le préjudice moral d’affection» de la perte d’un animal qui faisait partie de la famille depuis huit ans.

A l’issue de l’audience, le jeune homme, habitant à Bonneuil, a été incarcéré.