Les premières voitures M7 de la SNCB bientôt en service entre Bruxelles et Liège

Ph. SNCB

La SNCB a reçu la première de ses nouvelles voitures M7 commandées en 2015 et prévues pour le trafic voyageurs. La compagnie va les mettre en test tout au long du mois sur des connexions Liège-Bruxelles, en heures de pointe.

La SNCB avait passé commande fin 2015 de 445 voitures M7, à double étage, auprès du fabricant canadien Bombardier. La livraison a pris du retard, mais les premiers exemplaires sont prêts à être mis en service. La compagnie espère, avec ces voitures, améliorer son offre et sa ponctualité. Après une phase test sur la jonction Bruxelles-Liège, la SNCB les utilisera sur d’autres lignes le mois prochain. D’ici le printemps, des trains complets avec ces voitures devraient être opérationnels.

Les M7 ne convainquent pourtant pas tout le monde. Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) critique depuis le début la hauteur de marche qui ne correspond pas à la hauteur des quais de gare. Les quais se situent chez nous à 28, 55 ou 76 cm de hauteur, l’entrée dans le M7 se fait à 63 cm. Autrement dit: les personnes en chaise roulante auront besoin d’assistance pour y pénétrer.

Les critiques du CNSPH, relayées lundi matin dans les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws, ont trouvé écho dans la journée auprès de certains politiques. Le député PS Hervé Rigot indique ainsi avoir déposé en commission Mobilité une question au ministre François Bellot (MR), en charge de la SNCB, à ce sujet. Le fait de multiplier les voitures non adaptées à la hauteur des quais «condamne nombres de femmes et hommes à dépendre de tierces personnes pour accéder à un droit élémentaire: celui de circuler librement sur l’ensemble de notre réseau ferroviaire», s’insurge le député socialiste.