Que peut-on faire dans son potager en hiver ?

L’hiver approche et, avec lui, le froid, la neige, et le vent qui attaqueront votre potager. Il est donc temps de prendre les choses en main pour le protéger et le préparer au retour du bon temps.

Désherber

La première étape à l’approche de l’hiver et après votre dernière récolte est de désherber votre potager. Pour ce faire, arrachez à la main les jeunes plants dès leur apparition pour les empêcher de proliférer. Ne succombez pas à la tentation des pesticides qui sont aussi mauvais pour vous que pour le sol et vos plantes. Pensez également à retirer vos dernières cultures. Ramassez finalement les ultimes feuilles mortes, vestiges de l’automne, que vous mettrez dans un compost, lui-même utilisé pour ameublir et aérer le sol.

Une de votre priorité pour protéger votre potager est d’ores et déjà de défendre ce dernier contre les dures conditions hivernales. Pour y arriver, plusieurs solutions naturelles existent. Vous pouvez par exemple semer de l’engrais vert, c’est-à-dire des plantes comme le trèfle, la moutarde, ou le sarrasin, qui sont cultivées pour être fauchées juste avant leur floraison. Ces plantes créent un véritable tapis qui permettra à votre sol de ne jamais être à nu. S’il est généralement conseillé de les semer en septembre ou octobre pour l’hiver, un autre semis peut également être effectué de février à avril. Parmi les autres avantages liés à l’utilisation de ce type d’engrais, on note notamment une amélioration de la structure du sol, une meilleure circulation de l’eau sous terre et un ralentissement du développement de mauvaises herbes. Attention cependant que certaines plantes sont plus recommandées que d’autres en fonction de la période de l’année.

Pailler

En hiver comme en été, le paillage est également une solution qui présente plusieurs avantages. Lorsqu’il fait chaud, un bon paillis protège votre sol de la chaleur et limite l’évaporation de l’eau. En hiver, l’effet recherché est inverse. Installé au pied de plantes et d’arbustes, le paillis va protéger les racines et la terre contre le froid et le gel. Ce paillis peut être créé à base de vos déchets de jardin, qu’il s’agisse d’herbe tondue ou de feuilles mortes. Mais aussi d’autres déchets organiques, comme des copeaux de bois, de la paille, ou encore du compost. Pour préserver un maximum la chaleur, d’autres adeptes pratiquent plutôt la méthode du buttage qui consiste à former des buttes de terre aux pieds des plantes pour protéger un maximum leurs racines.

Une autre solution tout aussi efficace consiste à placer une voile d’hivernage pour protéger vos cultures sensibles. Ce tissu léger, perméable à l’air et à l’eau tout en laissant passer la lumière, va en effet permettre de protéger certaines plantes contre le gel et le froid de l’hiver s’il n’est pas trop vigoureux. On estime généralement que cette technique permet de gagner entre 3ºC et 4ºC. Ce voile se met à l’approche de l’hiver ou dès que les premières gelées matinales s’annoncent. Le voile doit être maintenu à chaque extrémité par un objet lourd pour éviter que le vent ne souffle dessous.

Nettoyer

L’hiver est également la meilleure période pour réaliser des travaux d’aménagement que vous reportez depuis plusieurs mois. Pourquoi ne pas profiter de ce moment plus calme pour réaliser l’un ou l’autre changement dans votre environnement extérieur? C’est par exemple le moment idéal pour réaliser une allée, préparer du terrain pour un jardin ou une haie, voire aménager une terrasse.

Enfin, profitez de l’hiver pour ranger et nettoyer vos outils que vous utilisez le reste de l’année. Enlevez la terre qui est inévitablement collée à ces derniers et n’hésitez pas à retirer la rouille grâce à du papier de verre. Aiguisez vos lames émoussées et huilez les manches pour les protéger de l’humidité. Placez-les finalement dans un endroit sec à l’abri du froid pour augmenter un maximum leur durée de vie.

Préparer le printemps

Ce n’est pas parce que l’hiver s’est installé que vous devez oublier votre potager et votre jardin pendant plusieurs mois. S’il est évidemment plus difficile de semer et de planter à cause du froid, il est par contre bel et bien possible de continuer à récolter certains légumes résistants plutôt bien au froid. C’est notamment le cas de plusieurs sortes de choux, de poireaux, de salsifis, voire du cerfeuil. Profitez également de cette période pour vous renseigner sur ce que vous allez semer et préparez vos premières commandes pour ne pas être surpris par le retour du printemps, ce qui pourrait vous faire perdre un temps précieux.