Twitter va expérimenter des solutions pour limiter le harcèlement en ligne

AFP

Twitter veut tester de nouveaux moyens de limiter le harcèlement en ligne, notamment en offrant aux usagers du réseau social les moyens de contrôler qui peut répondre à un tweet donné.

«Nous allons tester diverses options sur qui peut répondre à des tweets au début de 2020», explique le réseau de micro-messages. L’option la plus radicale empêche tout le monde d’y répondre tandis qu’une autre autorise uniquement les personnes citées dans le message à rétorquer. L’usager pourra également choisir de ne laisser répondre que les comptes auxquels il est abonné ou l’option la plus ouverte: tous les utilisateurs de Twitter.

Pour l’heure, les usagers ont peu de choix pour limiter les réponses à un tweet: passer son compte en «privé» (avec le petit symbole du cadenas) ou bloquer directement des personnes. Même si un utilisateur décide de bloquer toutes les réponses, son tweet restera visible de tous si son compte est public. Et tout le monde pourra citer le tweet sur son propre compte.

Le réseau autorise depuis novembre ses utilisateurs à «masquer» certaines réponses indésirables à leurs propres tweets, afin de leur permettre de garder le contrôle sur la conversation qu’ils ont entamée.