La ponctualité sur le rail s’améliore

Belga / T. Roge

La ponctualité des trains s’est améliorée l’année dernière, selon les statistiques du gestionnaire du réseau Infrabel. Plus de 90% des trains étaient à l’heure ou avaient un retard de moins de six minutes, une première depuis 2015.

Infrabel et la SNCB ont réussi à augmenter la ponctualité à 90,4% après trois ans de recul. Ce n’est que la deuxième fois en dix ans que le taux de ponctualité dépasse les 90% sur une base annuelle. La construction de deux voies supplémentaires entre Bruxelles et Denderleeuw et la décision d’accorder un peu plus de temps à l’horaire aux trains dans l’axe Bruxelles Nord-Midi ont notamment eu des effets positifs.

Moins bonne nouvelle cependant: le nombre de trains supprimés (29.679 en 2019, soit 2,2% de l’ensemble des trains, 11% de plus qu’en 2018). Cette augmentation est entre autres due aux trains partiellement supprimés. Les conditions météorologiques extrêmes ont pesé dans la balance.