Luc Lallemand quitte Infrabel et devrait prendre la tête de SNCF Réseau

Belga / T. Roge

Le conseil d’administration de SNCF Réseau a approuvé mardi la candidature du Belge Luc Lallemand, actuellement administrateur délégué d’Infrabel, à sa présidence.

La nomination de Luc Lallemand à la présidence de l’entreprise française doit toutefois encore être validée par l’Autorité de régulation des transports (ART), dont l’avis est attendu dans les trois semaines. En cas de feu vert, Luc Lallemand devrait prendre la tête du gestionnaire d’infrastructures du réseau ferré français en février prochain.

Un CV impressionnant

Luc Lallemand est administrateur délégué et président du comité de direction d’Infrabel depuis 2005. Avant cela, l’homme de 53 ans, titulaire d’un diplôme d’officier de marine, a été directeur financier de la SNCB alors encore unitaire, entre 2002 et 2004. Il avait auparavant travaillé dans plusieurs cabinets ministériels socialistes.

Luc Lallemand n’arrive pas en territoire inconnu à SNCF Réseau car le Belge a notamment été, de 2007 à 2015, administrateur indépendant de Réseau Ferré de France, le gestionnaire français d’infrastructures ferroviaires, auquel SNCF Réseau a succédé en 2015. Ce père de deux filles a aussi été administrateur de l’opérateur ferroviaire Thalys, de 2002 à 2005.