En pleine grève, un inconnu lui offre son billet de train pour qu’elle puisse rejoindre sa famille à Noël

AFP / B. Guay

C’est une histoire de Noël comme on les aime. Grâce au geste généreux et spontané d’un inconnu, Isabelle a pu rejoindre celui qu’elle aime pour passer les fêtes en sa compagnie.

Isabelle avait réservé son billet voilà plus de deux mois pour rejoindre son compagnon à Montpellier pour le jour de Noël.

Or, en raison de la grève des cheminots contre la réforme des retraites, son train Paris – Montpellier de 6h12 a été supprimé. Malgré l’annulation, Isabelle n’a pas su échanger son billet sur l’application de la SNCF, explique-t-elle au Parisien. Dépitée, elle se rend tout de même à la gare de Lyon à l’aube, espérant pouvoir monter à bord du train de 8h12 qui lui, est maintenu.

« Situation aberrante »

«J’essaye de passer les portiques et je suis interpellée par un agent de la SNCF à qui j’explique ma situation. On me répond que je ne peux pas prendre ce train, car mon billet m’a été remboursé et que je dois en racheter un à 100 €, raconte la comédienne. Je refuse, vu le prix : c’est quatre fois plus cher que le billet que j’ai payé.» La navetteuse affirme pourtant qu’elle n’avait pas reçu son remboursement, pas plus que celui d’un précédent trajet annulé datant du 6 décembre.

En voyant les autres voyageurs monter à bord, Isabelle fond en larmes. « Tout le monde passe les portiques, sauf moi. Je comprends que je ne vais pas pouvoir emprunter ce train et que je ne pourrais rejoindre mon copain pour passer mes vacances, car je n’avais que cinq jours devant moi ». « Je me mets à pleurer, mon mascara coule. Pendant 15 minutes, je suis en larmes. »

Mais heureusement pour Isabelle, en ce 25 décembre, l’esprit de Noël planait sur la gare de Lyon.

Paniquée et en larmes, la jeune femme se fait interpeller par une salariée de la SNCF. Celle-ci lui tend un billet. « Elle me dit que quelqu’un lui avait remis son billet car il ne pouvait finalement pas prendre le train, et elle me le donne. Je ne comprends pas tout de suite ce qui se passe, ni d’où vient ce monsieur… Je ne sais pas si cet inconnu m’a vue en larmes, je ne sais pas pourquoi il a donné ce billet, ni pourquoi il n’a pas pu prendre le train… Mais je voudrais le retrouver pour le remercier !»

Le mystérieux sauveur retrouvé

Installée dans le train qui se dirige bel et bien vers celui qu’elle aime, Isabelle lance un message sur Facebook pour retrouver ce généreux inconnu. « Pépin Benoît, je ne connais pas ton visage, je n’ai que ton nom et ton billet de train Paris-Valence qu’une dame m’a remis à 8h04 à gare de Lyon. Si tu me lis, je te remercie du fond du cœur, tu es, cette année, mon Père Noël. »

En réalité, le bienfaiteur était une bienfaitrice : la mère de Benoît.

C’est le lendemain qu’Isabelle l’apprend. En effet, Laure, la sœur de Benoît, venait de découvrir son message sur les réseaux. Elle contacte alors la comédienne et lui confie que c’est leur mère qui était sensée voyager avec ce billet. Isabelle était donc assise juste à côté de Laure tout au long du trajet.

La maman, quant à elle, a emprunté un autre itinéraire. « Elle avait sciemment voulu donner ce billet à quelqu’un plutôt que de se le faire rembourser », détaille Isabelle auprès du Parisien. « Elle avait conscience que cette période de grèves était plus compliquée pour certains que pour d’autres et elle avait voulu faire un geste pour aider quelqu’un à Noël. »