Test de Blacksad Under the Skin : Une adaptation qui tourne au vinaigre

Blacksad: Under the Skin_20191201120004

L’idée d’adapter la BD culte Blacksad en jeu vidéo était belle et emballante. Néanmoins, même après plusieurs reports, c’est la douche froide et le résultat est loin d’être à la hauteur.

Blacksad: Under the skin est une histoire inédite qui se déroule dans l’univers de la bande dessinée espagnole. L’univers de la création originale, dans lequel tous les personnages sont des animaux, est parfaitement retranscrit. Dans les années 1950, on incarne le détective privé John Blacksad, un chat qui traverse une petite période déprime. Dans ce jeu d’investigation à la troisième personne qui contient de nombreux éléments de Point’n Click, vous allez enquêter sur le suicide supposé de Joe Dunn, le patron d’un club de boxe.

Un naufrage qui aurait pu être évité

Blacksad: Under the skin mélange les phases d’exploration, d’enquêtes, des QTE (ces scènes où il faut appuyer le plus rapidement possible sur la touche qui s’affiche à l’écran) et des prises de décision à travers des dialogues à choix multiples. Si l’ambiance est réussie, notamment avec sa bande-son jazzy, la réalisation laisse vraiment à désirer et vient rapidement gâcher le plaisir de jeu. Sur la version PS4 Pro que nous avons testée, des saccades venaient sans cesse casser le rythme du jeu et par la même occasion l’immersion. Malgré l’aspect cartoon du projet, certaines textures semblent tout droit sorties du siècle précédent. Pire encore, de trop nombreux bugs ont entravé notre progression, nous obligeant à plusieurs reprises à devoir redémarrer la console ou à relancer une sauvegarde précédente.

Une lueur d’espoir

Blacksad: Under the skin est un jeu qu’on aurait aimé adorer. Il avait du potentiel mais sa sortie aurait mérité d’être encore repoussée pour offrir aux joueurs une expérience digne de ce nom. Car en l’état, Blacksad: Under the skin est bel et bien une sortie indigne. Il reste néanmoins une petite lueur d’espoir. Ce week-end, un troisième patch correctif (de 6 GB!) est sorti. Il a corrigé certains problèmes de texture et a réduit (un peu) les saccades qui apparaissent lors des déplacements. D’ici quelques mois, si des mises à jour continuent à sortir, Blacksad deviendra peut-être et enfin un jeu recommandable. 2/5

Découvrez le trailer de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Blacksad : Under the skin