Ils trompent des caméras de reconnaissance faciale avec un masque

Ph. Instagram

Les chercheurs d’une société d’intelligence artificielle ont souhaité réaliser une expérience en piégeant les technologies de reconnaissance faciale dans les aéroports et dans le métro chinois avec des masques 3D. Plusieurs technologies sont tombées dans le piège. 

La reconnaissance facile est désormais partout dans certains pays asiatiques, à commencer par la Chine. Elle est notamment utilisée pour acheter son titre de transport dans le métro. Une équipe de chercheurs de la société Kneron ont ainsi voulu mener une expérience pour voir ce qui se passerait si des personnes malveillantes tentaient de frauder cette nouvelle technologie.

Ainsi, ils ont créer des masques 3D ressemblant fortement à une personne existant, ce qui a suffi à tromper certaines caméras de reconnaissance faciale. Leur but: démontrer que cette technologie souffre toujours des lacunes majeures, ce qui n’est pas des plus rassurants quand on sait qu’elle permet ou non de valider l’identité d’une personne. Par cette expérience, Kneron a donc prouvé que n’importe quel fraudeur pourrait aller faire des emplettes en utilisant le visage d’une autre personne sans être inquiété.

La sécurité n’est pas une priorité

Albert Liu, PDG de Kneron, a déclaré : « Notre expérimentation montre toute la menace qui pèse notre notre vie privée. La technologie de reconnaissance faciale pourrait être très utile, mais pour le moment, les entreprises qui l’exploitent ne l’ont pas suffisamment sécurisée. Nous estimons qu’ils empruntent des raccourcis, au détriment de notre sécurité. » En effet, la firme affirme que la seule technologie infaillible en la matière est celle d’Apple, notamment sur ses derniers iPhone.