Le nouveau Star Wars pourrait provoquer des crises d’épilepsie

AFP / A. Rodriguez

Disney a annoncé que Star Wars IX: L’Ascension de Skywalker pourrait poser problème aux personnes atteintes d’épilepsie. Le film, qui sortira le 18 décembre au cinéma, contiendrait de longs passages avec des lumières clignotantes. Le studio a donc appelé à la prudence. 

Les fans n’en peuvent plus d’attendre le dernier volet de la 3e trilogie Star Wars, mais certains risquent d’être déçus. En effet, le film ne serait pas vraiment adapté aux personnes photosensibles. Disney a prévenu que le film de JJ Abrams contenait de nombreux passages contenant des lumières clignotantes, susceptibles de causer des crises d’épilepsie aux plus sensibles.

Ainsi, la firme demande aux salles de cinéma de prévenir le public de ces risques: « Par mesure de prudence, nous vous recommandons de fournir à la billetterie de votre salle, en ligne et à tout autre endroit approprié où vos clients le verront, un avis contenant les renseignements suivants: « Star Wars: L’Ascension de Skywalker contient plusieurs séquences avec des images et des lumières clignotantes soutenues qui peuvent affecter ceux qui sont sensibles à l’épilepsie photosensible ou qui ont d’autres photosensibilités. »

Disney rappelle dans son communiqué: « Pour environ 3% des personnes atteintes d’épilepsie, l’exposition à des lumières clignotantes à certaines intensités peut déclencher des crises. Cette condition est connue sous le nom d’épilepsie photosensible et elle est plus fréquente chez les enfants et les adolescents. »

L’Epilepsy Foundation se joint à Disney

L’Epilepsy Foundation a également donné quelques conseils aux personnes atteintes d’épilepsie afin de limiter tout risque de crise. « Demandez à un ami d’aller voir le film en premier. Emmenez votre ami avec lorsque vous allez voir le film pour vous avertir des scènes qui contiennent les lumières clignotantes afin de bloquer vos yeux pendant ces scènes. Enseignez à votre ami les trois étapes simples des premiers soins en cas de crise épileptique », a suggéré l’association.

Les trois étapes en question sont: rester avec la victime et chronométrer la crise, faire le vide autour d’elle et écarter tout objet potentiellement dangereux, la positionner sur le côté pour faciliter la respiration.