La liberté surveillée d’Harvey Weinstein remise en question

AFP / S. Heins

Le procès d’Harvey Weinstein ne s’ouvre que le 6 janvier prochain mais sa liberté surveillée est remise en question. Le producteur aurait effectué plusieurs déplacements douteux alors qu’il n’est pas autorisé à quitter le pays. 

C’est un nouveau coup dur pour Harvey Weinstein qui va sans doute devoir débourser 5 millions $ pour rester en liberté surveillée. En effet, la procureure de Manhattan souhaite augmenter sa caution qui était jusqu’alors fixée à un million $. Le producteur n’a, d’après elle, pas respecté les termes de l’accord qui avait été trouvé avec les autorités.

Celui-ci prévoyait qu’en échange de la caution, du port d’un bracelet électronique et de la confiscation de son passeport, le producteur déchu pouvait éviter la prison pour le moment. Il peut voyager aux États-Unis, à condition d’informer préalablement la justice de tout déplacement hors de l’État de New York.

Toutefois, l’Américain de 67 ans a été convoqué car, d’après la procureure Joan Illuzzi-Orbon, le bracelet électronique a cessé d’émettre un signal à de nombreuses occasions, faisant disparaître Weinstein des radars durant plusieurs heures. Estimant qu’avec des ressources illimitées, il pourrait partir en jet privé et se soustraire à son procès, elle a souhaité augmenter sa caution.

Des petits problèmes techniques

L’avocate de M. Weinstein a affirmé qu’il ne s’agissait que de petits problèmes techniques, même si elle a reconnu qu’à une occasion, le producteur est parti à Manhattan sans emporter le boitier qui accompagne le bracelet.  « Il n’y a jamais eu de tentative de retirer le bracelet », a-t-elle assuré. Toujours d’après l’avocate, M. Weinstein respecte scrupuleusement les conditions de sa liberté surveillée et « a hâte de comparaître à son procès ».

Pour rappel, Harvey Weinstein est accusé d’avoir commis un viol en 2013 et un acte sexuel forcé en 2006. Ce vendredi, il est apparu très affaibli, ayant besoin d’un proche pour marcher et étant visiblement en train de tituber.