«La Favorite» de Yorgos Lanthimos, sacré «Meilleur film européen», rafle 8 awards

AFP Photo

«La Favorite», film déjà multiprimé notamment aux Oscars, aux Golden Globes et à la Mostra de Venise, s’est distingué comme «Meilleur film européen» lors de la 32e cérémonie des European Film Awards (EFA), samedi à Berlin.

Le long métrage du Grec Yorgos Lanthimos, qui n’était pas présent dans la capitale allemande, a par ailleurs raflé sept autres trophées, à savoir ceux du «Meilleur réalisateur», de la «Meilleure actrice» (Olivia Colman), de la «Meilleure comédie», de la «Photographie», du «Montage», des «Costumes» et des «Coiffures/maquillages».

Dans la catégorie «Meilleur film», «La Favorite», autour d’une course au pouvoir durant le règne de la reine Anne d’Angleterre, concourait face à «J’accuse» de Roman Polanski, «Les misérables» de Ladj Ly, «Douleur et Gloire» de Pedro Almodóvar, «Benni» de Nora Fingscheidt et «Le Traître» de Marco Bellocchio. «La Favorite» a par ailleurs permis un nouveau sacre pour la Britannique Olivia Colman pour son interprétation de la reine Anne de Grande-Bretagne et d’Irlande, qui lui avait déjà valu un Oscar et un Golden Globes.

Côté comédie, «Tel Aviv on Fire» de Sameh Zoabi, coproduit par la société belge Artémis Production, n’est pas non plus parvenu à se démarquer face au grand gagnant de la soirée.

Antonio Banderas meilleur acteur

A côté de cette avalanche de récompenses pour «La favorite», Antonio Banderas, déjà Prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes, a été désigné «Meilleur acteur» pour son rôle dans «Douleur et Gloire» de Pedro Almodóvar. Il concourait notamment face à Jean Dujardin (« J’accuse» de Roman Polanski). Le prix du scénario est quant à lui revenu à Céline Sciamma pour «Portrait d’une jeune fille en feu».

Grand Prix au dernier festival de Cannes, la coproduction belge «Atlantique» (Frakas Production) de la Franco-Sénégalaise Mati Diop a elle été coiffée au poteau dans la section «Prix de la découverte européenne» par «Les misérables» de Ladj Ly. Quant à «Pour Sama» de Waad al-Kateab et Edward Watts, il s’est distingué dans la section «Documentaire».

Prix de la découverte européenne lors des EFA 2018 et multiprimé à Cannes la même année, «Girl», qui retrace le parcours en danse de Lara alors qu’elle est née dans le corps d’un garçon, s’est pour sa part incliné pour le Prix du Public face à «Cold War» de Pawel Pawlikowski.

Autre déception belge de la soirée pour «L’extraordinaire voyage de Marona» d’Anca Damian (coproduit par Mind Meets) qui a vu l’award de la meilleure animation aller à «Buñuel dans le labyrinthe des tortues» de Salvador Simó.

Des prix honorifiques ont par ailleurs été remis au réalisateur allemand Werner Herzog et à l’actrice Juliette Binoche. La cérémonie a en outre été marquée par la présence du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, libéré le 7 septembre dernier dans le cadre d’un échange de 70 prisonniers entre la Russie et l’Ukraine. Appelé sur scène, il n’a cependant pas tenu à prendre la parole.