L’explorateur Mike Horn a enfin été secouru en Arctique

Photo Instagram

Mike Horn et son partenaire norvégien Borge Ousland ont finalement été secourus en Arctique. Les deux hommes, partis le 25 août, tentaient de traverser à ski l’Océan arctique, mais ils ont connu plusieurs imprévus, notamment dus au changement climatique. 

C’est la fin d’un incroyable périple pour Mike Horn et Borge Ousland. Partis en bâteau de Nome, en Alaska, le 25 août dernier, les deux hommes avaient pour objectif de traverser l’Océan arctique. Ce défi s’inscrivait dans le cadre du projet « Pole2Pole », dont l’objectif est de faire le tour de la planète par les deux pôles.

Le 12 septembre, ils avaient atteint la mer de glace et voyageaient depuis à ski, avec des traîneux de plus de 100 kilos chargés de vivres. Si la traversée devait s’achever à la mi-novembre, les explorateurs ont connu des complications, comme l’explique le porte-parole de l’expédition, Lars Ebbesen: « A cause du changement climatique, la glace est plus fine que d’habitude et plus encline à dériver. »

Un sauvetage compliqué

D’ailleurs, ces complications ont transformé l’expédition en véritable cauchemar, les hommes faisant entre trois et cinq kilomètres en moins que prévu par jour. Annika Horn, 26 ans, avait confié au quotidien français Le Parisien que son père était d’ailleurs en fâcheuse posture: « Son moral est au plus bas. Je ne l’ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. »

Une équipe avait fini par être dépêchée sur place pour sauver Mike Horn et son camarade, notamment avec le journaliste Hugo Clément et la fille de l’explorateur. Si le sauvetage a été compliqué en raison des conditions météorologiques, il a fini par avoir lieu dans la nuit de samedi à dimanche. « Il est temps pour nos deux héros de profiter d’un repos bien mérité et se remettre de l’incroyable exploit qu’ils viennent d’accomplir”,  peut-on lire sur le compte Instagram officiel de l’aventurier.

View this post on Instagram

Update : les deux explorateurs partis à ski sur la banquise ne sont plus qu’à 3 kilomètres de @mikehornexplorer et @borgeousland. Ils n’arrivent pas à les rejoindre pour le moment, car une étendue d’eau libre les sépare. Une situation anormale à 82 degrés nord à cette période de l’année. La glace devrait être plus solide. Pendant ce temps, le Lance (en photo) poursuit sa progression vers le nord dans une veine d’eau libre à travers la banquise. Il n’est plus qu’à 35 kilomètres de Mike et Børge qui, eux, vont tenter de traverser l’étendue d’eau pour retrouver les deux skieurs dans les prochaines heures. Ils feront ensuite route tous les 4 vers le brise glace. De notre côté, la tempête étant passée, on va bientôt pouvoir prendre la mer avec le Pangaea et l’équipe de Mike pour les rejoindre. Le dénouement est proche ! 🤞📸 Jørgen Braastad/vgnett

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on