Coupe du monde de ski alpin – Beat Feuz remporte la descente de Beaver Creek devant le vétéran français Johan Clarey

Coupe du monde de ski alpin - Beat Feuz remporte la descente de Beaver Creek devant le vétéran français Johan Clarey

Le Suisse Beat Feuz a remporté samedi la descente de Beaver Creek (Colorado), signant la douzième victoire de sa carrière en Coupe du monde, la 9e en descente, devant le vétéran de l’équipe de France de vitesse Johan Clarey (38 ans), et l’Autrichien Vincent Kriechmayr, deuxièmes ex aequo à 41/100e. Vainqueur des petits globes de cristal de descente en 2017-2018 et 2018-2019, médaillé d’argent en super G et de bronze en descente aux JO-2018, Feuz, 32 ans, originaire de Schangnau (Canton de Berne), a écrasé la course, sur cette piste où il s’était déjà imposé l’an passé.
Un jour après une contre-performance en Super G (46e), Clarey signe lui son sixième podium en Coupe du monde (3 fois deuxième, 3 fois troisième), le premier depuis sa deuxième place en super-G à Kitzbühel la saison dernière.
Il avait déjà étonné son monde en remportant l’argent aux Mondiaux cette année en Super-G, à Are en Suède.
Il doit cependant partager la deuxième marche du podium avec Kriechmayr. Ce dernier avait déjà partagé la 3e place du Super G de Lake Louise avec le Suisse Mauro Caviezel.
Plusieurs favoris dont l’Allemand Thomas Dressen, vainqueur de la première descente de la saison, 19e à 1.10 du vainqueur, sur cette piste où il s’était lourdement blessé il y a un an (rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur du genou droit, épaule démise) et l’Autrichien Matthias Mayer, 3e du Super G la veille, 31e, à 1.48, ont connu une sérieuse défaillance.
Au classement général de la Coupe du monde, Mayer reste cependant leader (230 pts), devant Kriechmayr (212) et l’Italien Dominik Paris (206). Feuz bondit à la 4e place (192).
Dimanche, place au Géant où Mayer aura l’occasion de se ressaisir, sous la pression du Français Alexis Pinturault qui a remporté celui de Sölden (Autriche) il y a un peu plus d’un mois en ouverture de la saison.

Source: Belga