Le procès contre les témoins du documentaire «Leaving Neverland» reporté

AFP / H. Mata

L’examen en audience de la plainte de fans de Michael Jackson contre les témoins du documentaire «Leaving Neverland», initialement prévue jeudi au tribunal d’Orléans, en France, a été reportée au 17 mars 2020 en raison du mouvement national contre la réforme des retraites.

Me Emmanuel Ludot, représentant les fans de la star décédée en 2009, avait demandé le report de l’audience, en raison des difficultés, notamment de transport, liées au mouvement de grèves qui fait rage en France jeudi.

Trois associations françaises, Michael Jackson Community, MJ Street et On the line, avaient porté plainte devant le tribunal de grande instance d’Orléans contre les deux témoins du documentaire, pour «atteinte à la mémoire d’un mort».

Second procès

Deux Américains, Wade Robson et James Safechuck, ont affirmé dans le film diffusé dans le monde entier avoir été victimes d’abus sexuels répétés de la part de la star lorsqu’ils étaient mineurs, dans sa propriété située près de Los Angeles. Ces accusations ont été démenties de son vivant par l’intéressé, qui n’a jamais été condamné pour de tels faits.

Le 4 juillet, le tribunal d’Orléans avait entendu les arguments des plaignants en l’absence des deux personnes visées. Les associations réclament chacune un euro symbolique. Ces associations avaient déjà porté plainte et obtenu gain de cause à Orléans contre le Dr Conrad Murray, qui avait administré au chanteur un puissant antalgique, le propofol, à une dose qui a provoqué sa crise cardiaque ayant entraînée sa mort en 2009.