Un magasin voulait que ses vendeuses signalent quand elles avaient leurs règles

Unsplash / A. Sol

Un magasin japonais offre à ses employées l’opportunité de signaler aux clients qu’elles sont en période de menstruation. L’initiative n’a rien d’obligatoire et a pour but de faire preuve d’un esprit d’ouverture par rapport à ce sujet encore trop souvent tabou. 

Le Michi Kake store, situé à Osake est à l’origine d’une initiative unique en son genre. Il propose à ses employées de porter un badge pour informer les clients qu’elles sont dans leur « mauvaise période ». Il s’agit de l’un des produits du magasin qui a donc trouvé naturel de suggérer à ses vendeuses de l’arborer.

Naturellement, elles restent libres de porter ou non ce badge. Le magasin vend plusieurs produits liés à la santé féminine, cela avait donc du sens de désacraliser ce sujet qui est encore un tabou sociétal. Sur le badge, on retrouve un célèbre personnage de dessin animé au Japon, Seiri-chan, qui est, pour beaucoup, le symbole des règles.

Le gérant s’explique

Takahiro Imazu, le gérant du magasin, a déclaré: « Au Japon, il y a une nouvelle tendance liée à la sexualité féminine et les règles ne doivent plus être un sujet que l’on aborde pas. Tous les clients ne vont pas réagir positivement à ce magasin, mais les choses sont progressivement en train de changer. »

« Je vais peut-être un petit peu trop loin, mais je suis excité à l’idée que ce magasin devienne une réponse aux besoins des femmes et une alternative au supermarché », explique-t-il. Dans ledit magasin, il existe quatre sections qui correspondent chacune à une étape du cycle menstruel. L’une d’elles, la zone bleue, est faite pour la période de menstruation.

Rétropédalage

Vendredi soir, le magasin a annoncé renoncer à cette règle à la suite d’une tempête de protestations sur internet, a indiqué une porte-parole de la chaîne. «La plupart du personnel est féminin et les employées appuient ce projet. Nous allons le poursuivre mais en mieux», a cependant précisé la porte-parole.