#UnPouponPourUnGarçon, le défi des fêtes pour briser les stéréotypes de genres

Ph. Facebook / Tchika

À l’occasion des fêtes, le #UnPouponPourUnGarçon vous met au défi de lutter contre les cadeaux genrés en offrant une poupée à un petit garçon de votre entourage.

Dînette, poupées et robe de princesse pour les gentilles petites filles. Boîte à outils, voitures et costumes de chevalier pour les petits garçons courageux. À l’approche de Saint Nicolas et de Noël, les rayons des grandes surfaces se remplissent de jouets. Un rayon rose, un rayon bleu.

Ce marketing genré n’est pas sans conséquence pour les enfants. En effet, il leur fait croire que certaines activités et compétences sont réservées exclusivement aux filles ou aux garçons.

Le nouveau défi « Un poupon pour un garçon » vous invite à combattre ces clichés véhiculés dans les jouets pour enfants.

Ce challenge propose aux internautes d’offrir une poupée à un petit garçon de leur entourage (un fils, un petit-fils, un neveu, un filleul…) Ensuite, chacun est invité à partager sur les réseaux sociaux les photos des enfants avec leur nouveau cadeau sous le hashtag #UnPouponPourUnGarçon.

Une idée qui a encore du mal à passer

Ce défi a été lancé par Elisabeth Roman, fondatrice de Tchika, un magazine féministe destiné aux enfants de 7 à 11 ans.

Les stéréotypes de genre ont la peau dure, et ils touchent aussi bien que les filles que les garçons, rappelle Elisabeth Roman. « Si l’idée de la petite fille forte, qui peut travailler dans les sciences par exemple, fait petit à petit son chemin, celle d’un petit garçon sensible, qui aime jouer à la poupée est plus difficile à faire passer », pointe la journaliste. Or, « Il faut aussi agir pour les garçons. On sait pertinemment que leur éducation se reflète sur leur façon d’être à l’âge adulte. Et c’est aussi par des petits gestes que l’on peut faire évoluer les choses. »

« Offrir un poupon à un garçon, c’est lui donner le feu vert pour exprimer sa gentillesse et son empathie, des caractéristiques qui ne sont pas encouragées par les jouets qui lui sont habituellement destinés », développe Elisabeth Roman. « Offrir un poupon, c’est aussi préparer le garçon à être un papa (frère, tonton, parrain…) actif et engagé, un rôle qu’il aura peut-être à jouer un jour dans sa vie future ».

Et puis cela encourage les discussions entre adultes autour du sapin!

Derrière ce hashtag et cette action ciblée, l’idée est bien entendu de déconstruire les stéréotypes en arrêtant d’offrir des cadeaux genrés, fille ou garçon.

 

 

View this post on Instagram

 

C’est pas que pour les filles et si les filles veulent jouer aux voitures elles en ont bien le droit aussi 😊 #unpouponpourungarçon

A post shared by Morgane (@morgane_negan_adrien) on