Le freelance attire les jeunes

Une étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half, révèle que plus d’un jeune employé sur quatre de moins de 34 ans songe à travailler comme indépendant ou freelance.

La principale motivation ? Être son propre patron et bénéficier d’une plus grande flexibilité. L’enquête montre également que l’employé belge recherche plus de souplesse en matière d’horaires et de lieu de travail, mais aussi de rémunération. « En phase de pénurie sur le marché du travail, les entreprises peuvent faire la différence sur le plan de la flexibilité », affirme Joël Poilvache, directeur chez Robert Half. En outre, ce chiffre s’élève à peine à 13 % pour les collaborateurs âgés de 35 à 54 ans. Seuls 5 % des plus de 55 ans envisagent ce revirement professionnel.