La fonte des glaces révèle des carcasses de mammouths en Sibérie

AFP / J. Guez

On le sait, la fonte des glaces est un des enjeux majeurs de ce siècle. Elle aurait également une conséquence inattendue, puisqu’elle révèle désormais de nombreuses carcasses de mammouth en Sibérie, permettant désormais aux personnes habilitées de les dépouiller de leur ivoire. 

La chasse aux carcasses de mammouth est légale en Russie, et peut même s’avérer extrêmement lucrative, surtout depuis que la fonte des glaces révèle de plus en plus de carcasses grâce à la disparition progressive du pergélisol. Il est donc désormais possible de dépouiller les mammouths de leurs défenses, ce qui peut parfois rapporter plusieurs milliers à celui qui extrait le fameux sésame.

Cette pratique est légale pour toute personne qui dispose d’une licence officielle en Russie, comme l’explique Amos Chapple pour Radio Free Europe. Toutefois, elle peut être extrêmement dangereuse, notamment lorsque cette chasse se fait dans des grottes sur le point de s’effondrer. Cette pratique particulière peut être une activité principale comme une activité en addition d’un travail classique. Certains professionnels de la discipline sont devenus des millionnaires.

Les Chinois conquis

Les amateurs sont, comme pour les éléphants, essentiellement chinois. D’ailleurs, c’est pour remplacer l’ivoire d’éléphant, devenu illégal, que l’ivoire de mammouth a commencé à être popularisé là-bas. La Russie aurait exporté 72 tonnes d’ivoire de mammouth en 2017. Toutefois, un marché illégal s’est créé pour contourner les règles imposées par les autorités. Les scientifiques ont estimés qu’environ 10 millions de carcasses de mammouths reposaient encore sous les glaces sibériennes.

L’éléphant est, quant à lui, beaucoup moins en sécurité, puisqu’il n’y en aurait plus que 350.000 en Afrique. D’ailleurs, le commerce légal d’ivoire de mammouths est néfaste car il peut permettre aux braconniers d’éléphants de blanchir leurs marchandises sur ce marché officiel.