Moscou s’apprête à rendre à l’Ukraine les bateaux saisis dans le détroit de Kertch

La Russie s’apprêtait dimanche à rendre à l’Ukraine les trois bateaux saisis il y a un an au large de la Crimée, alors qu’un sommet se prépare pour tenter de régler le conflit dans l’est de l’Ukraine. « Conformément aux accords conclus avec la partie ukrainienne, trois navires ukrainiens (…) sont en train d’être remorqués du port de Kertch au point de transfert convenu » avec l’Ukraine, ont annoncé les gardes-frontières des services secrets russes chargés de la Crimée à l’agence russe Interfax.
Cette même source indique que ce transfert « se tiendra le 18 novembre », sans donner de détails supplémentaires.
Dans une vidéo diffusée par la chaîne télévisée Crimée 24, l’on voit les trois bateaux ukrainiens remorqués par des gardes-côtes russes franchissant le détroit de Kertch.
On y voit les navires passer sous le pont de Crimée qui enjambe le détroit, construit par Moscou pour relier la Russie à la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée en 2014.
Fin novembre 2018, les autorités russes ont saisi trois navires de guerre ukrainiens qui tentaient de pénétrer dans la mer d’Azov, partagée entre les deux pays, par le détroit de Kertch qui la sépare de la mer Noire.
Il s’agissait du premier incident armé direct entre ces deux pays, dont les relations traversent une grave crise depuis 2014. Les 24 marins ukrainiens capturés à cette occasion par la Russie ont depuis été rendus à l’Ukraine lors d’un échange de prisonniers d’envergure entre les deux pays en septembre.
La présidence française a annoncé vendredi la tenue d’un sommet réunissant les dirigeants russe, ukrainien, français et allemand le 9 décembre à Paris pour tenter de régler le conflit dans l’est de l’Ukraine – qui a fait plus de 10.000 morts depuis 2014 – après des « avancées majeures » depuis l’élection du président ukrainien Volodymyr Zelensky au printemps.
Ce sommet au format dit « Normandie » – du nom de la région française où s’était déroulé le premier du genre en 2014 – doit réunir les présidents français Emmanuel Macron, russe Vladimir Poutine et ukrainien Volodymyr Zelensky, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel.
Il « y a des chances que ce (sommet) soit organisé cette année. Je ne connais pas la date exacte parce qu’elle est en cours de discussion, mais certainement cette année », a pour sa part déclaré le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov dans une émission diffusée à la télévision publique russe dimanche, mais dont la date d’enregistrement n’est pas connue.

source: Belga