Des chiens militaires tuent un soldat des forces spéciales

AFP / F. Nascimbeni

Un soldat autrichien de 31 ans a été attaqué et tué dans sa caserne par deux chiens militaires dont il avait la charge, a indiqué jeudi le ministère de la Défense.

Le corps sans vie de cet officier des forces spéciales a été découvert par un de ses collègues dans la nuit de mercredi à jeudi, devant le chenil dont les deux chiens s’étaient échappés.

«Selon toute apparence, le soldat a été attaqué par les chiens», selon un communiqué du ministère. Les animaux, des bergers belges dont l’un est âgé de six mois, ont été récupérés sur le terrain de la caserne.

La victime, qui était maître-chien depuis 2017, avait ce soir-là la charge des cinq chiens de la caserne qu’il devait notamment nourrir, tandis que la plupart des effectifs de cette base, située à Wiener Neustadt, non loin de Vienne, était en exercice à l’extérieur.