Comics et superhéros au Musée Juif

Photo Musée Juif de Belgique

Le Musée Juif de Belgique accueille l’exposition « Superheroes Never Die. Comics and Jewish memories ». L’événement qui se déroule jusqu’au 26 avril 2020 éclaire l’histoire de la bande dessinée américaine et de ses super-héros dont beaucoup, on l’ignore souvent, ont été créés par des dessinateurs juifs.

L’exposition est divisée en cinq parties chronologiques. Le visiteur apprendra ainsi qu’une première génération d’écrivains et de dessinateurs d’origine juive s’installera aux Etats-Unis au début du 20e siècle et racontera, non sans humour, et ce tant en anglais qu’en yiddish, leur fuite d’Europe et le choc culturel qu’a représenté leur « rêve américain ».

Une deuxième génération s’intéressera à la bande dessinée, donnant ainsi naissance à des super-héros comme Batman, Superman et Spider-Man. L’exposition permettra de découvrir notamment des planches originales du « roi de la bande dessinée » Jack Kirby à qui l’on doit les X-Men et Captain America.

A partir de la fin des années 60, certains super-héros monteront progressivement des signes plus évidents de l’identité juive. Une place particulière est ainsi réservée au travail de Will Eisner. L’artiste est, en effet, considéré comme un pionnier du roman graphique depuis la parution de « A Contract with God », un récit semi-autobiographique consacré à la vie des immigrés juifs avant la guerre.

Il en va de même pour Art Spiegelman avec son récit «Maus» qui raconte l’histoire de son père, un survivant de l’Holocauste. L’exposition s’intéresse enfin à la place des super-héros dans la culture contemporaine.