Une prime pour exercer après la pension

ph. Pexels

Les prestataires de soins qui continuent d’exercer après leur pension, aux tarifs conventionnés, vont être récompensés financièrement via une prime versée par l’Inami, a communiqué la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Maggie De Block (Open VLD).

L’arrêté d’exécution de cette mesure vient de paraître au Moniteur belge. Elle entre en vigueur avec effet rétroactif remontant à début 2016.

La prime, qui sera taxée, sera du même montant que celle versée dans le cadre du statut social lors de la carrière active. Pour bénéficier du statut social et de ses avantages, les médecins, notamment, doivent adhérer à l’accord médico-mut en vigueur et avoir un certain seuil d’activité.

L’Inami évoque un montant de près de 5.000 € en cas d’adhésion complète à l’accord médico-mut pour les médecins conventionnés, pour l’année 2019. « Les prestataires de soins qui continuent à travailler sous tarifs conventionnés après leur pension, méritent d’être récompensés », indique Maggie De Block.

Cette prime vise à encourager les prestataires de soins à continuer plus longtemps leur activité. Le secteur des soins de santé souffre en effet d’une inquiétante pénurie de main-d’œuvre.