Le violon à 289.000 € oublié dans un train a été rendu à son propriétaire

Ph. Twitter

Le 22 octobre dernier, Stephen Morris laissait malencontreusement son violon dans un train au moment de descendre à son arrêt londonien. L’instrument, qui datait de 1709 et valait pas moins de 289.000 €, a finalement été rendu à son propriétaire. 

Depuis quelques jours, une compagnie ferroviaire remuait ciel et terre pour retrouver le violon de Stephen Morris, un musicien professionnel un peu distrait. En effet, ce dernier avait laissé son instrument d’une valeur de 289.000 € dans un train reliant la gare de Londres Victoria à Orpington, au sud-est de Londres. Finalement, il a indiqué sur Twitter qu’il avait retrouvé son objet fétiche: « Mon violon est sain et sauf à la maison! Merci pour votre soutien massif. »

L’objet, conçu en 1709 par David Tecchler, appartenait à son épouse, également violoniste professionnelle. Il lui avait emprunter pour se produire avec le Royal Philharmonic Orchestra dans le cadre de deux concerts d’Andrea Boccelli durant le week-end. En parlant de l’objet, il expliquait: « Je n’étais vraiment qu’un de ses gardiens, une des nombreuses personnes qui ont joué de cet instrument, et j’espérais pouvoir le transmettre un jour à un autre violoniste. »

Un suspect identifié et de bonne volonté

Un suspect a fini par être identifié ce vendredi et l’objet a été remis à Stephen Morris sur un parking. L’homme qui détenait le violon a indiqué qu’il avait commis une erreur. « Je me sens partagé car je n’ai pas dormi depuis la perte de ce violon, mais l’homme qui l’avait pris s’est confondu en excuses et a tenu à me le remettre en mains propres », a expliqué Stephen Morris. Les images de vidéosurveillance analysées par la police ont rapidement permis de remettre la main sur le suspect qui avait pris le violon abandonné dans le train.

Les autorités ont indiqué qu’aucune poursuite ne serait engagé contre le voleur, car il a contacté le violoniste en personne et lui a rendu l’objet tant convoité. « Cela ne pouvait pas mieux se terminer », a conclu le musicien.