Harry Styles s’offre la maison de son voisin par mesure de sécurité

AFP / S. Ferdinand

Ennuyé par un stalker (un harceleur, ndlr) ces derniers temps, Harry Styles a décidé d’acheter la maison à 3,3 millions € de son voisin par mesure de sécurité. Le chanteur a d’ailleurs obtenu une ordonnance restrictive qui empêche le stalker de l’approcher à moins de 250 mètres. 

Harry Styles a décidé d’acheter la maison de son voisin pour s’assurer une sécurité maximale dans sa propriété londonienne. En effet, ce dernier a récemment été harcelé par Pablo Tarazaga-Orero et ne veut plus prendre de risque à ce niveau-là. « Au lieu de devoir déménager, il a préféré prendre cette mesure pour sa propre sécurité », a expliqué une source proche au Sun.

Et pour cause, le juge Nigel Dean a condamné Pablo Tarazaga-Orero à 12 mois de travaux d’intérêt général, une ordonnance restrictive empêchant le jeune homme d’approcher Harry Styles à moins de 250 mètres et une amende plus anecdotique de 375 €. « Vous ne pourrez pas approcher le domicile de Harry Styles à moins de 250 mètres, ni l’endroit où il se trouve. Vous n’aurez plus le droit non plus d’interagir avec lui sur les réseaux sociaux », a déclaré le juge au coupable, qui a harcelé le chanteur durant deux mois.

Un beau geste à l’origine de ce conflit

Ce harcèlement a commencé lorsque Harry Styles a proposé à Pablo Tarazaga-Orero, qui est sans-abri, de l’argent pour ne pas dormir dans la rue, près de sa maison à Hampstead. « Je lui ai donné un sac de nourriture par la fenêtre, et il m’a alors demandé si je voulais aller au restaurant avec lui », explique le chanteur au juge. « J’ai trouvé la situation bizarre et il m’a mis mal à l’aise », précise-t-il.

Depuis ce moment-là, le SDF a tenté à plusieurs reprises de rentrer en contact avec la star anglaise, rôdant autour de son domicile et lui envoyant même des objets dans sa boîte aux lettres. L’équipe de sécurité de l’interprète de « Sign of Times » lui a alors conseillé d’éviter tout contact. Les représentants du chanteur ont refusé de faire un quelconque commentaire quant à la situation.