Le montage de Trump et Conan, le chien héroïque, amuse la toile

Ph. Twitter

Donald Trump ne parle plus que de Conan, le chien qui a participé au raid ayant mené à la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’Etat islamique (EI). Il a d’ailleurs partagé un montage légèrement maladroit, où on le voit décorer le chien, qui a beaucoup amusé la toile. 

« HÉROS AMÉRICAIN », c’est les mots qu’a employé Donald Trump pour décrire Conan, le chien héroïque qui a participé à l’opération ayant conduit à la mort du chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi. Après avoir déclassifié la photo de son nouveau héros, le président des Etats-Unis a ensuite partagé un montage assez grossier. On l’y voit décorer le chien d’une médaille d’honneur à l’Elysée, alors que l’animal est toujours en Syrie.

A l’origine, il s’agit en fait d’une photo où l’on voit James McCloughan être récompensé d’une médaille d’honneur par Donald Trump. Cet ancien soldat avait pris part à la guerre du Vietnam et avait reçu sa distinction en décembre 2016. Le président a rapidement précisé qu’il s’agissait d’un montage, mais les internautes étaient bien évidemment déjà lancés avec des montages plus loufoques et drôles les uns que les autres. « Merci à Daily Wire (qui a réalisé le montage, ndlr). Très beau montage, mais la version ‘vivante » de Conan quittera le Moyen-Orient pour la Maison Blanche la semaine prochaine », a-t-il précisé.

Le montage a déjà été commenté à 50.000 repris, pour plus de 83.000 partages et près 410.000 likes, des chiffres exceptionnels pour le président. Il a aussi donné lieu à de nombreux détournements tous aussi drôles les uns que les autres.

Un Twittos a toutefois tenu à remettre les choses en perspective: « Trump, tout ceci est grossier. C’est évidemment un montage Photoshop et ce n’est même pas quelque chose dont on peut rire, car cela reste plausible pour de nombreuses personnes qui n’observent pas la photo avec discernement. Ils ne remarquent donc pas les traits qui ne sont pas naturels et les silhouettes. Avec l’avancée des technologies, il sera de plus en plus facile de complètement fabriquer une photo au service du mensonge. Il semblerait que Trump s’y emploie déjà. Ridicule. »