Chassez vos idées sombres en hiver

hiver
Metro & Farmaline

L’hiver est la saison préférée de beaucoup de gens. C’est la période de l’année dédiée par excellence à la convivialité, et les fêtes de fin d’année sont une occasion de retrouvailles, mais tout le monde ne partage pas cette humeur positive.

Qu’entend-on par blues hivernal ?

Le blues hivernal n’a rien d’un mythe. C’est un phénomène étayé scientifiquement.  Pour la plupart d’entre nous il ne s’agit que d’un léger passage à vide. Le temps froid et humide déteint sur le moral et on ne se sent pas tout à fait dans son assiette.

Toutefois chez certaines personnes, ce phénomène prend une toute autre ampleur. Ainsi, beaucoup de Belges se sentent fatigués en permanence alors qu’ils dorment bien plus que d’ordinaire. Certains d’entre eux constatent aussi un changement de leurs habitudes alimentaires, qui se traduit par une prise de poids.

Le saviez-vous ? Le gain de poids qui accompagne la déprime hivernale est dû au faible taux de sérotonine dans le sang. En effet, la baisse de la luminosité ralentit la production de cette substance.

Cependant, il convient de distinguer entre une simple baisse de moral et une dépression saisonnière caractérisée. Pour pouvoir être qualifié de dépression hivernale, votre état doit remplir certains critères :

  • Les symptômes doivent se manifester pendant deux hivers de suite au moins.
  • Les symptômes disparaissent à l’arrivée du printemps.
  • Votre état n’est imputable à aucun autre facteur (par ex. un décès, des problèmes professionnels ou de couple).

Causes de la déprime hivernale

 

  • Baisse de la luminosité

 

L’une des causes principales du blues hivernal est sans nul doute la baisse de l’intensité lumineuse pendant les mois sombres. Beaucoup de gens souffrent d’une carence prononcée en vitamine D pendant l’hiver, ce qui se traduit par une plus grande vulnérabilité aux maladies, un état léthargique et un sentiment d’abattement. En définitive, cela ne fait que renforcer les effets de la dépression saisonnière car on a tendance à s’enfermer à l’intérieur alors qu’il faudrait sortir plus souvent.

La baisse de la luminosité n’entraîne pas qu’un déficit de vitamine D, elle inhibe également la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. C’est pourquoi on se sent un peu moins énergique durant la journée. En temps normal, l’hormone du sommeil est sécrétée pendant la nuit, induisant un sentiment de fatigue, et sa production s’interrompt lorsqu’il fait jour. L’organisme produit moins de mélatonine pendant l’hiver, car les marqueurs extérieurs du rythme circadien ne sont plus aussi clairs.

 

  • Horloge biologique déréglée

 

Tout le monde dispose d’une horloge biologique interne. Celle-ci contrôle notre rythme de vie et nous indique quand nous devons être actifs et quand il est temps de se reposer. Elle régule notre tension artérielle, mais aussi d’autres paramètres comme notre température corporelle. Les personnes sujettes à la dépression saisonnière auraient une horloge biologique trop sensible, qui se dérèglerait lorsque les jours raccourcissent en hiver.

Remèdes contre le blues hivernal

 

  • Mettez de la lumière dans votre vie

 

Vous pouvez ajouter une source de lumière artificielle, telle qu’un réflecteur de lumière, sous laquelle vous pourrez vous asseoir une demi-heure par jour. Il existe même des réveils qui imitent le lever du jour en diffusant progressivement de la lumière dans votre chambre. Les compléments en vitamine D peuvent également vous donner un coup de pouce si nécessaire.

 

  • Adoptez une meilleure hygiène de sommeil

 

En hiver, la lumière est importante, mais l’obscurité aussi ! Ainsi une luminosité excessive peut perturber le sommeil en diminuant la sécrétion de mélatonine. Limitez votre exposition à la lumière le soir en vous éloignant des écrans d’ordinateur et de smartphone au moins deux heures avant le coucher. De nos jours, il existe également des compléments contenant de la mélatonine, qui facilitent l’endormissement le soir.

 

  • Apprenez à reconnaître les signes d’alerte

 

Une dépression saisonnière peut déboucher sur quelque de plus grave. Restez vigilant(e), ne minimisez pas et ne niez pas vos symptômes. Si la dépression s’installe sur la durée et que vos relations personnelles commencent à en pâtir, il est peut-être temps d’aborder le sujet avec un(e) spécialiste.

Découvrez notre offre étendue de compléments en vitamine D à prix cassés sur farmaline.be.