La Nasa paye 5 millions $ pour s’assurer que les collaborateurs de SpaceX ne se droguent pas

AFP / P. Pacheco

L’agence spatiale américaine a déboursé 5 millions de $ pour enquêter sur les employés de SpaceX, l’une de ses entreprises partenaires, afin de s’assurer que ceux-ci ne se droguent pas. L’investigation a débuté après qu’Elon Musk, patron de SpaceX, a fumé un joint en direct devant les caméras.

Après avoir vu Elon Musk, PDG de SpaceX, fumer un joint en direct lors d’un talkshow, la Nasa s’est inquiétée du rapport de ses employés aux stupéfiants. L’agence spatiale a donc octroyé un budget de 5 millions $ (soit 4,5 millions €) à SpaceX, afin de conduire un examen approfondi de sa culture d’entreprise en matière de consommation de drogues.

D’après Politico, ce sont les contribuables américains, et non la compagnie, qui ont financé cette enquête hallucinante, puisque la Nasa est une entité publique. De plus, SpaceX est en concurrence avec Boeing pour la construction d’une nouvelle capsule spatiale destinée au programme commercial de la NASA. Et l’agence spatiale américaine aurait réclamé la même enquête chez Boeing, mais sans octroyer de budget supplémentaire à l’avionneur.

La Nasa a donc financé un de ses collaborateurs pour conduire un examen en interne. D’après les experts interrogés par Politico, cette situation est sans précédent pour la Nasa.

Examen complet

Cet examen obligatoire comprend notamment des séances de sensibilisation et d’information avec les employés de SapceX.

Il comporte en outre un volet de contrôle, afin de savoir si ses salariés respectent les réglementations strictes, pour tout collaborateur de l’agence fédérale, interdisant toute consommation de drogue illicite, en ce compris la marijuana. En effet, même si celle-ci est légalisée dans certains états (dont la Californie, où s’est déroulé l’interview d’Elon Musk lors duquel il a fumé un joint), elle reste interdite dans les textes de loi au niveau fédéral.