L’étrange recette utilisée comme arme secrète par les rugbymen japonais

AFP photo

Des oeufs de lieu noir, des poissons frits, un oeuf et du riz: voilà la formule magique du talonneur Takuya Kitade, artisan dans l’ombre de la qualification du Japon en quart de finale de la Coupe du monde de rugby, sans avoir joué une minute.

A quelques jours d’affronter l’Afrique du Sud en quart, dimanche pour le remake de la victoire historique de 2015 (34-32), les Brave Blossoms révèlent le côté obscur de leur réussite: le « Kitade Bowl ».

Bien loin des petites douceurs que sont les sushis, en voici la recette, autant explosive que le rugby japonais. « En gros c’est une petite recette que j’ai faite en mettant ensemble tous les ingrédients que j’ai trouvés dans la cuisine: des feuilles de moutarde, des rogues de lieu noir (soit des ovaires pleins d’oeufs, spécialité de la cuisine japonaise, ndlr), de la friture de petits poissons et des oignons, avec un oeuf. Et pour la sauce, un peu d’huile de sésame ».

Comme toute bonne recette qui se respecte, le Kitade Bowl part d’une fringale: « J’avais juste un petit creux après le match des Samoa (victoire 38-19 le 5 octobre) alors j’ai tout jeté dans la mêlée », explique le première ligne de 102 kg pour 1,80 m. « Sur le coup, les autres joueurs se demandaient ce que je faisais, maintenant 70% d’entre eux mangent ma recette ! » rigole le joueur des Sunwolves de Tokyo.