Le Film Fest Gent : Onze jours sous le feu des projecteurs

Ph. Mustang / Focus Features

Combien de films et d’événements le Festival du Film de Gand présente-t-il en tout entre le 8 et le 18 octobre? Aucune idée. Mais le menu est assez copieux pour rassasier les plus affamés de cinéma. Vous avez du mal à choisir? Ces dix suggestions vous aideront peut-être à varier les plaisirs dans votre parcours de festivalier.

1. ‘The Lighthouse’

Willem Dafoe et Robert Pattinson. Ce sont les seuls acteurs à apparaître à l’écran dans ce film, mais vous ne les oublierez pas de sitôt. Ils jouent deux hommes qui, dans les années 1890, vont passer de longues semaines sur un rocher en pleine mer en tant que gardiens de phare. La solitude et les éléments ne tardent pas à leur jouer des tours. Un petit bijou d’ambiance oppressante et parano (souvent hilarant).

2. ‘Monos’

La Colombie n’est pas spécialement réputée pour son importante production cinématographique, mais avec ‘Monos’, le pays tient une véritable pépite. Le film montre un groupe de jeunes guérilléros chargés de garder un otage américain dans un camp isolé. Mais l’ennui et les hormones aidant, la situation va déraper complètement. Une sorte de ‘Lord of the Flies’ dans la forêt équatoriale.

3. ‘All of Us’

On ne sait pas s’il l’a fait exprès, mais Willem Wallyn (‘Film 1’) nous a fait attendre 20 ans très exactement pour son nouveau film. Dans ‘All of Us’, il nous montre comment une femme en phase terminale (Maaike Neuville) élabore un plan pour assurer l’avenir de ses proches lorsqu’elle ne sera plus de ce monde. Une tragicomédie sur un thème auquel nous sommes tous confrontés tôt ou tard: la mort.

4. ‘J’ai perdu mon corps’

L’animation n’est pas un genre mais un média, comme le disent souvent les dessinateurs. ‘J’ai perdu mon corps’ illustre parfaitement ce qu’ils entendent par là. Car on ne peut s’imaginer cette histoire racontée d’une autre manière. Le personnage principal, en effet, est une main qui part à la recherche du corps auquel elle appartient. Fascinant et, étonnamment, très romantique et émouvant aussi.

5. ‘The Spirit of the Beehive’ (L’esprit de la ruche)

Cette année, le Film Fest Gent est placé sous le signe du cinéma espagnol, avec notamment quelques classiques. ‘The Spirit of the Beehive’ (réalisé en 1973), par exemple, parle d’une petite fille qui vit dans un petit village. Elle a très peur depuis qu’elle a vu le film ‘Frankenstein’ et déborde d’imagination. Un des films préférés du réalisateur mexicain Guillermo del Toro.

6. ‘Jojo Rabbit’

Ce film a été ajouté au programme en dernière minute, et nous ne pouvons que nous en réjouir. Il s’agit du nouvel opus de l’espiègle Néozélandais Taika Waititi (‘What We Do in the Shadows’, ‘Thor: Ragnarok’). Le réalisateur n’ayant pas peur de prendre des risques, il en a fait une comédie sur des nazis. Et il joue lui-même le rôle d’un Adolf Hitler bondissant.

7. ‘A Girl Missing’

Que se passe-t-il exactement dans ce drame japonais? Le réalisateur Koji Fukada révèle la vérité petit à petit, et vous sentez les frissons vous parcourir le dos. Le personnage central est une gentille et très prévenante infirmière à domicile qui, par accident, se retrouve mêlée à une histoire d’enlèvement. Et comme elle ne veut surtout pas heurter qui que ce soit, elle devient elle-même une victime.

8. ‘Memory: The Origins of Alien’

À sa bonne habitude, le festival de Gand propose aussi une série de documentaires. Celui-ci est non seulement un must absolu pour tous ceux qui portent le chef-d’œuvre de Ridley Scott ‘Alien’ dans leur cœur, mais aussi pour tous ceux qui aiment le cinéma de manière générale. Ce documentaire explore, de manière détaillée, l’histoire de la naissance de ‘Alien’ et livre toutes sortes d’anecdotes et infos intéressantes.

9. World Soundtrack Awards

La musique est le cœur battant du Film Fest Gent, et les WSA en constituent le point d’orgue. L’invité d’honneur des WSA cette année est le compositeur Marco Beltrami (‘Scream’, ‘The Hurt Locker’). Par ailleurs, le Festival rend hommage au compositeur polonais Krzysztof Penderecki et décerne à l’auteur de nombreuses musiques de film pour Stanley Kubrick, notamment, un prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière. Instants magiques assurés.

10. ‘The Mustang’ (‘Nevada’)

Le Film Fest Gent clôture sa 46e édition le 18 octobre en compagnie du plus célèbre acteur flamand: Matthias Schoenaerts. Dans le drame poignant ‘The Mustang’, il joue un détenu américain qui découvre qu’il possède un don pour dresser les chevaux sauvages et s’occupe d’un mustang totalement incontrôlable.

Le Film Fest Gent se déroule cette année du 8 au 18 octobre inclus. Toutes les infos sur le site filmfestival.be.

Ruben Nollet