Pour le Nobel de Physique, on découvrira des extraterrestres d’ici 30 ans

AFP / I. Infantes

Didiez Queloz, lauréat du Prix Nobel de Physique 2019, juge que 30 ans peuvent suffire à l’être humain pour découvrir une vie extraterrestre dans l’espace.  

Scientifique suisse et professeur à l’université de Cambridge, Didiez Queloz vient d’emporter le prix Nobel de physique ce 08 octobre. À 52 ans, le cosmologue a été primé pour ses travaux et pour la découverte d’une exoplanète (une planète qui se situe en dehors de notre système solaire).

D’après The Telegraph, Didiez Queloz est absolument certain que l’être humain s’apprête à découvrir l’existence d’une vie extraterrestre. Et que cette découverte pourrait survenir dans les 30 ans.

« La vie existe ailleurs »

Le Professeur Queloz s’est dit absolument convaincu qu’une vie extraterrestre aura été détectée depuis la Terre d’ici 100 ans. Il a en outre ajouté qu’il était tout à fait « réaliste » d’envisager cette découverte dans les 30 prochaines années. Ce laps de temps serait suffisant, d’après le chercheur, pour mettre au point une nouvelle machine capable de mieux comprendre toute l’activité biochimique qui se déroule sur les exoplanètes.

Lors de son discours mardi, à Londres, il s’est dit convaincu « que nous ne sommes pas la seule entité dans l’uni­vers ».

« Il y a trop de planètes, trop d’étoiles, et la chimie est univer­selle. La chimie qui a amené la vie doit avoir eu lieu ailleurs. Donc je crois dur comme fer à l’exis­tence de la vie ailleurs », a-t-il développé. « La vie ne signifie pas seulement qu’un petit homme vert vienne jusqu’à nous », a-t-il tenu à préciser. « La vie a commencé bien avant que les animaux ne rampent à la surface de la terre. »