Libre comme un festival

Kate Tempest

L’édition 2019 du Festival des Libertés se tiendra du 17 au 26 octobre au Théâtre national à Bruxelles. L’évènement souhaite porter un regard critique sur le sentiment de chaos et de confusion qui se dégage dans nos sociétés sur les scènes internationale, sociale, militante, médiatique et intellectuelle.

Par le biais de nombreux débats, du cinéma, du théâtre, de la musique ou encore de la photographie, le festival invite « à sortir de la panique, de l’impuissance et du catastrophisme et à pratiquer le discernement afin de saisir la complexité de l’époque et actualiser l’arbitrage des solidarités, des libertés et des pouvoirs dans un monde en mutation. » 

Hormis les nombreux débats, pas moins de 24 documentaires ont été programmés, mais aussi des concerts de notamment Kate Tempest (25/10), Alpha Blondy (26/10), Abd Al Malik (22/10), Kompromat (18/10), dEUS (19/10), Alice on the Roof (20/10), Hubert-Félix Thielaine (23/10) ou encore Les Négresses Vertes (17/10).

Trois représentations théâtrales ont également été prévues: « Codebreakers » de Vladimir Steyart, qui fustige le conformisme ambiant, « Extreme Malacone » de Paola Pisciattano qui évoque les résurgences identitaires chez les adolescents ainsi que « MOLSX » qui permet à Silvia Calderoni, seule en scène, de s’interroger sur son propre identité et son apparence: fille ou garçon?

Plusieurs expositions thématiques ont par ailleurs été mises sur pied et, parmi elles, « Living among what left behing », qui permet au photographe portugais, Mario Cruz d’évoquer la spectaculaire accumulation de déchets à Manille, aux Philippines.