Photos. L’étonnante transformation des ours avant d’hiberner

Ph. / Facebook / NPS Photo/ L. Carter

Pour traverser l’hiver et le froid, les ours hibernent après avoir fait une importante réserve de nourriture. Si le procédé est bien connu, peu de gens imaginent à quoi ressemble un ours en période de préhibernation. Et c’est justement ce que le parc naturel Katmai a souhaité montrer en organisant le concours de « l’ours le plus gros d’Amérique ».

Avant d’entrer en hibernation, les ours stockent des réserves de nourriture très importantes. Puisqu’ils s’apprêtent à ne plus rien manger durant trois ou quatre mois, ils ingurgitent tout ce qu’ils peuvent dans les semaines qui précèdent leur hibernation. Juste avant de se retirer pour passer l’hiver au chaud, les ours sont donc énormes.

Difficile d’imaginer à quoi peut ressembler un ours prêt à hiberner. C’est précisément ce qu’a voulu partager au grand public le parc de Katmai, qui compte plus de 2000 ours.

« Les JO de l’obésité »

« Devenir assez gros pour hiberner, c’est une affaire sérieuse », prévient d’emblée le parc. Pour mettre à l’honneur cette « opération d’engrossissement » et sensibiliser les internautes à ce procédé vital pour les ours (qui dépend entièrement du bon état de la nature et de l’environnement), la réserve naturelle Katmai, située en Alaska, a lancé la « semaine des gros ours ». Celle-ci est marquée par un tournoi, en ligne, qui vise à élire « l’ours le plus gros d’Amérique ».

Les internautes sont les seuls juges de concours hors-norme. Le parc évalue le poids des ours grâce à des scans 3D. Il publie ensuite, via Facebook, des photos avant / après stockage de nourriture, prises pendant l’été et juste avant l’hiver.

Ph. Facebook / NPS Photo / R. Jensen / J. Cuomo
Ph. Facebook / NPS Photo / N.Boak
Ph. Facebook / NPS Photo / B.Lutes / A. Gantt
Ph. Facebook / NPS Photo / N.Boak
Ph. Facebook / NPS Photo- / K.Stenberg

Tout au long de la semaine dernière, les internautes ont ainsi pu voter, grâce à leur « like » sur le réseau social, pour élire leur ours favori.

« Reine de la corpulence »

Douze concurrents étaient en lice pour remporter le titre cette année. La finale opposait 775 Lefty à 435 Holly. C’est finalement cette dernière qui a remporté, à son insu, ce concours haut la patte.

« Elle est énorme. Elle est fabuleuse. C’est Holly 435. Et vous avez voté pour qu’elle soit la championne de la semaine des gros ours ! Vive Holly, dont le poids, parfaitement sain, l’aidera à hiberner jusqu’au printemps. Longue vie à cette reine de la corpulence! » félicite le parc Katmai.

Lancé en 2015, ce concours insolite connaît un succès grandissant. Pour la réserve naturelle, il représente aussi un moyen de rappeler que les ours ne peuvent atteindre le poids d’hibernation (et donc survivre) que grâce à des océans propres et à des écosystèmes sains.